[Critique] du film « Des locaux très motivés » documentaire amoureux d’agriculture locale bio

18 septembre 2016 Par Gilles Herail | 0 commentaires

Olivier Dickinson a suivi pendant plusieurs mois les membres de l’association Loco-Motivés, qui développe une production locale, responsable et écologique en Aveyron. Des locaux très motivés offre une belle galerie de portraits, d’hommes et de femmes qui pensent l’agriculture autrement et parlent avec passion de leur travail. Un documentaire amoureux des bons produits, qui inscrit l’alimentation dans une ambition plus large de circuits courts, de respect de la nature et de promotion du lien social local. Notre critique.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : Caplongue, village aveyronnais de 80 habitants, a vu naître en 2012 l’association des Loco-Motivés. Son ambition est de produire et consommer local dans le respect de la nature, des animaux et des personnes, de la manière la plus conviviale possible. Au travers de portraits intimistes et poétiques, nous suivrons pendant douze mois dans le Lévézou l’engagement d’Isabelle, Jean-Marc, Vincent et les autres autour de cette grande idée.

Des locaux très motivés n’a pas l’ambition pédagogique de Demain, qui fourmillait de solutions innovantes pour développer un autre modèle de société. Olivier Dickinson a préféré dresser une galerie de portraits, en suivant pendant plus mois les membres de l’association « Locomotivés ». La mise-en-scène reste discrète car le cinéaste cherche avant tout à écouter, en donnant la parole à de véritables passionnés. Qui parlent avec enthousiasme et sensibilité de leur métier, qu’ils soient maraîchers, éleveurs de porcs ou d’escargots, fabriquent du pain, du fromage ou des confitures. La diversité  des parcours de ces amoureux de production locale est étonnante, issus du monde urbain ou de la campagne, d’âges différents, parfois en reconversion après avoir travaillé dans la fabrication de meubles ou dans le secteur médical. Des paysans professionnels ou bénévoles qui partagent un même attachement aux savoir-faire, aux gestes du métier et à l’expérience sensorielle de la transformation des produits.

Olivier Dickinson illustre une autre manière de produire et de manger, en organisant des circuits courts, en coordonnant ce qui est produit dans une structure associative, en recréant un lien direct avec les consommateurs qui sont invités à donner leur avis. Pour  manger au plus proche une nourriture locale saine, à impact écologique réduit, qui n’oublie pas la convivialité et redonne un sens au métier d’agriculteur. Des locaux très motivés ne défend pas une vision sectariste du bio, en s’ouvrant à l’agriculture raisonnée, en insistant sur l’importance de faire progresser les techniques et les pratiques, de tâtonner et s’adapter pour réussir à produire mieux, dans le respect de la nature. Le documentaire, modeste dans sa forme, frappe par sa sérénité, sa douceur, le calme et le bien-être qui se dégagent de chaque témoignage. A découvrir dans les quelques salles qui projettent le film. (A voir également, si la thématique vous intéresse, le magnifique Les chèvres de ma mère, disponible en DVD).

Gilles Hérail

Des locaux très motivés, un documentaire français d’Olivier Dickinson, durée 1h18, sortie le 14/09/2016

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: