Le Mobile Art de Zaha Hadid s’est lové sur la terrasse de l’IMA

4 mai 2011 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Depuis le 29 avril dernier, l’imposante et néanmoins fluide structure imaginée par l’architecte d’origine irakienne Zaha Hadid s’est posée dans la cour de l’IMA (Institut du Monde Arabe) de Jean Nouvel. Cette installation de 2500 mètres cubes avait été commandée par Chanel qui s’est chargé, après le succès du Mobile Art Hong Kong, Tokyo et New-York, de subvenir aux dépense consécutives à la première installation de cette structure sur le territoire européen. Et dans l’écrin vitré de l’IMA, le Mobile Art séduit et offre la première rétrospective française du travail d’une très grande figure de l’architecture.

« Je pense qu’à travers notre architecture, nous pouvons donner un aperçu d’un autre monde, enthousiasmer, proposer des idées, captiver. » Zaha Hadid.

Prix Pritzker (équivalent du prix Nobel pour l’architecture) en 2004, Zaha Hadid est une toute grande, à la mesure de Jean Nouvel, Franck Gehry ou Santiago Calatrava. Aussi féline et souple que les courbes de ses grandes construction celle qui a été élue 69e rang des femmes les plus puissantes du monde par Forbes en 2008 a le talent de nous présenter avec sensualité les plus belles créations de son cabinet londonien, Zaha Hadid Architects… en nous faisant payer notre billet d’entrée (!).

Zaha Hadid approche de la soixantaine avec un succès phénoménal : c’est en effet elle qui est à l’origine du musée MAXXI de Rome, du Centre d’art contemporain Rosenthal à Cincinnati, de la Tour CMA-CGM de Marseille, du Grand Théâtre de Rabat, tout le quartier des affaires de Pekin (CBD Core aera), aussi bien que du Terminus Hoenheim du tramway à Strasbourg ou du nouveau tremplin de saut à ski d’Innsbruck.  Elle travaille en hauteur (La Nile Tower du Caire) mais aussi en largeur (Le Centre d’Arts vivants d’Abou  Dhabi), beaucoup en extérieur et parfois aussi en intérieur (Zone de l’esprit au Dôme du millénaire de Londres, vases…).Tout son talent se tient dans ses lignes courbes et ondulées maîtrisées avec autant de souplesse créative que de rigueur mathématique.

Le Mobile Home qui vient d’atterrir à l’IMA est un superbe coquillage-miroir de l’extérieur. A l’intérieur, l’architecte présente comme dans un cocon et sur 600 m² ses plus belles réalisations passées et en cours. Utilisant des grands écrans épousant les sinuosités du lieu, elle projette des films sur ses réalisation. Des maquettes sont bien sûr présentes, ainsi que des « Silver Painting expliquant en deux dimensions les plans de ses bâtiments. Le tout est savamment espacé, et invite à la flânerie et au voyage, lors d’une expérience qui se veut aussi sensuelle qu’intellectuelle. Une visite à part, qui plonge dans un monde de lignes et de courbes totalement fascinant. A voir avant le 30 octobre prochain.

Le Mobile Art de Zaha Hadid s’est lové sur la terrasse de l’IMA

Informations Pratiques


A partir du 29 avril 2011 jusqu'au 30 octobre 2011

Lieu: Institut du Monde Arabe, 1, rue des Fossés-Saint-Bernard, Place Mohammed V, Paris 5e, m° Jussieu, ou Cradinal-Lemoine, 7 euros

Horaire:
10h-19h
Fermé le Lundi

Liens: