Restaurants & Bars
She’s Cake

She’s Cake

05 mars 2012 | PAR Francois Colombi

Plus besoin de se rendre à New York, ou regarder Rachel et Chandler de Friends en déguster sur le palier de leur immeuble. Le cheesecake arrive enfin à Paris dans une pâtisserie qui lui est entièrement dédié. Avis à tous les gourmands (peu attentif de leur ligne) !

Sephora Saade jeune pâtissière de 28 ans c’est lancé le défi de réaliser le meilleur chessecake parisien. Fatigué de livrer ses gâteaux à des restaurants, elle décide d’ouvrir sa propre boutique dans le 12e arrondissement. Si on s’en tient à ces quelques lignes, la boutique flirte vite la monotonie. UNE pâtisserie, avec UN unique gâteau semble vite ennuyeux et c’est peut être ça le succès de She’s cake. Avec un très large choix, la pâtissière a su faire preuve d’inventivité et d’originalité pour garnir ses rayons d’une multitude de déclinaison du gâteau New Yorkais. Chantilly-Fraise, Violette, tous les parfums sont représentés, et cerise sur le gâteau on peut déguster un cheesecake salé. Chèvre-miel et noix de pécan, tomate mozza basilic ou encore  maki saumon. Tous les goûts sont dans la nature et ça Sephora Saade l’a bien compris.

Nouvelle tendance dans la capitale cette boutique s’inscrit dans cette mouvance qui voit s’ ouvrir des boutiques dédiées à un seul aliment. Célèbre pâtisserie portugaise, la pasteis originaire de Lisbonne est la seule et unique pâtisserie vendue dans une minuscule boutique du marais. Le Hot- Dog connaît lui aussi ses heures de gloire avec La Mosaïque qui fait le bonheur de tous les affamés de la nuit. En effet si la boutique qui ne vend que des  hot-dogs est légèrement déserté en journée (à part les quelques touristes égarés), il est désormais commun de voir une file immense sur le trottoir de la rue de Sicile une fois minuit passé et la fermeture des bars annoncés.

Volonté d’épurer ou désir de se singulariser, cette nouvelle mode semble s’installer de façon durable.

 

 

 

Un concours pour tous les artistes « avant-gardistes »
Jacques Perconte : Art numérique à la galerie Charlot
Francois Colombi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture