Restaurants & Bars
Jolideli, la jolie cantine d’arts et métiers

Jolideli, la jolie cantine d’arts et métiers

18 mars 2013 | PAR La Rédaction

Ouvert il y plusieurs mois, cachée dans une petite rue calme, à deux pas du métro Arts et Métiers, JoliDeli est plus qu’une cantine, c’est une « jolie » cantine avec un comptoir de charcuterie à la coupe. Un lieu aménagé avec des meubles de brocante au design simple, où le blanc domine, ponctué ça et là de couleurs pastels et de touches de batik .

Florence et Jean-Pierre, amis de longue date vous accueillent chaleureusement et vous proposent de délicieux burgers et bagels de leurs créations. L’accent ici est mis sur la sélection des produits, qui sont choisis avec soin pour leur fraîcheur et leur qualité.

Les produits de charcuterie tiennent évidemment la place d’honneur. Jambons, chorizo, coppa…sans oublier le fameux Pata Negra Bellota, proviennent d’Italie, d’Espagne et de France. Les pâtisseries américaines et les pains sont fabriqués à Paris par Rachel, qui fournit beaucoup de lieux. Le café, livré par le fameux Coutume Café, torréfacteur-café parisien, qui sélectionne et crée lui-même ses mélanges.

Après avoir longuement bavardé avec Flo et JP, la faim me gagne et je me laisse tenter par le « JoliBurger », leur meilleure vente. Un burger chaud, accompagné de chips artisanales de pommes de terre. JoliBurger est composé d’un pain moelleux, garni de pastrami découpé à la minute, une tranche de mimolette et de tomate, une feuille de salade verte, des oignons frits, de la mayonnaise et du ketchup. Un vrai régal ! Ayant encore un petit creux, je commande une part de tarte au chorizo maison. Enfin rassasiée, je prends le temps de déguster mon café, origine Colombie, au goût très doux.

Petit clin d’œil…ce jour-là, Catherine Ceylac (présentatrice tv) et Jo-Ann Strauss (présentatrice tv sud africaine) étaient mes voisines de table.

Hâte d’être aux beaux jours pour profiter de la grande terrasse, à l’abri du brouhaha de la circulation automobile.

Petit bémol, j’aurais aimé trouvé un choix plus large de charcuterie à la coupe ainsi que des salaisons accrochées au mur, pour une décoration plus gourmande.

Textes et photos : Madame Rêve Paris

Monki : la griffe suédoise débarque à Paris
La nostal’Algérie du Barbès café
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture