Mode
On a testé : les carrés démaquillants jetables des Tendances d’Emma

On a testé : les carrés démaquillants jetables des Tendances d’Emma

18 novembre 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Du jetable en lieu et place de nos cotons forts pratiques, cela peut paraitre archaïque, mais avec le système Kit Eco Belle d’Emma cela devient un jeu d’enfant car les gestes ne changent pas.

Ce kit est livré dans une jolie boîte de présentation. Enlevez la partie supérieure, le bas de l’emballage sert de boîte de stockage des produits propres… une idée cadeau originale et novatrice à petit prix ! L’idée est d’agir pour l’avenir sans perturber son quotidien.

Les cotons ont la taille d’un carré démaquillant visages. Ils sont en tissus, bambou écru ou de couleur, coton bio, molleton de coton bio ou tencel, biface coton bio éponge/ molleton. Chacun pourra choisir le textile qui lui convient le mieux pour passer au lavable. Notre coup de cœur va sur le super doux. Du point de vue de la fabrication, innovation est exigeante car ce sont des détenus qui cousent et assemblent. Pour aller au bout de sa démarche, Emmanuelle Terrier fait fabriquer tout en France.

On est séduit par l’aspect pratique, une fois le coton utilisé, il se « jette » dans un filet. Une fois le filet plein, il passe en machine.

Les carrés fonctionnent totalement avec des laits mais absolument pas avec des textures aqueuses qui glissent sur les cotons. Autre défauts, ils pluchent légèrement si on insiste. Ils sont donc formidables à utiliser en démaquillant visage mais à fuir pour ce qui concerne les yeux. Pour nous, le tout lavable c’est non, mais nos cotons jetables côtoient maintenant ceux d’Emma, un pour les yeux, un pour le visage. On y gagne forcement, on jette trois fois moins de cotons chaque jour. Une solution sympa pour être acteurs de notre futur.

Kinder ne fait qu’une bouchée du palais des sports de Rouen
Judith Scott tricote du sens au Collège des Bernardins
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “On a testé : les carrés démaquillants jetables des Tendances d’Emma”

Commentaire(s)

  • Il existe aussi des tissus bio qui ne peluchent pas.
    Au passage, seuls le coton et le lin bénéficient de label bio crédibles.
    Bambou et tencel ne sont pas des tissus écologiques du fait de leur mode de transformation : les fibres de bois sont plongées dans des produits chimiques souvent toxiques pour obtenir une viscose (un produit de synthèse)

    novembre 19, 2011 at 18 h 32 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *