Politique culturelle
Kinder ne fait qu’une bouchée du palais des sports de Rouen

Kinder ne fait qu’une bouchée du palais des sports de Rouen

18 novembre 2011 | PAR Amelie Terranera

Le naming vient de frapper. Vous ne connaissez pas encore ce processus de parrainage qui consiste à donner le nom d’une marque à un stade ? Un exemple avec la société Ferrero et le palais des sports de Rouen.

C’est chose faite, la nouvelle enceinte sportive de Rouen, s’appellera la Kindarena.  Le 16 novembre, Laurent Fabius (président de la Crea, Communauté de l’Agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe) et Frédéric Thil (directeur de Ferrero France), ont officialisé le partenariat entre la société et le palais des sports rouennais. Cet accord a été obtenu après d’âpres discussions. Loin d’être l’un des plus grands stades de foot, le palais des sports de Rouen qui possède seulement 6000 places, a fait très fort en s’octroyant un sponsor de renom. Alors que La Crea bénéficiera de 500 000€ pour ce partenariat, la société Ferrero accroit son implantation dans la région tout en communiquant sur les valeurs sportives, et familiales liées au sport. Les deux acteurs semblent y trouver leur compte. Le nouveau nom de l’enceinte sportive, enjoué et bon enfant, combine l’image juvénile de la marque et l’esprit sportif du lieu.

 

Ce partenariat est présenté comme une « première mondiale » puisque le nom de la salle n’est pas celui d’une marque mais qu’il s’agit plutôt d’un « détournement ». Kinder, le nom de la marque n’est pas entièrement présent dans Kindarena. De plus, l’institution a obtenu que les mentions « La Crea » soit présente sur toutes les communications de l’enceinte sportive. De cette façon, la marque ne volera pas la vedette à la ville.

Chacun est ensuite libre de juger cette collaboration : est-ce un contrat banal et intelligent ou bien la vente de l’âme sportive de l’agglomération à une multinationale? La traque au sponsor semble ouverte. Le palais des sports de Rouen, lui, n’est pas revenu bredouille de la chasse… à l’œuf.

 

 

 

 

 

 

Les messages secrets du général de Gaulle Londres 1940-1942 (catalogue)
On a testé : les carrés démaquillants jetables des Tendances d’Emma
Amelie Terranera

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *