Mode
Les nouvelles aventures du géant suédois H&M

Les nouvelles aventures du géant suédois H&M

23 octobre 2014 | PAR Megane Mahieu

Double actualité pour la firme de prêt-à-porter H&M. Le grand créateur Alexander Wang a levé le voile sur sa collection capsule, et le nom du gagnant du H&M Design Award s’est révélé. 

Les marques de prêt-à-porter de moyenne gamme n’ont pas à rougir face aux grands noms. Ainsi H&M propose depuis quelques années des collaborations prestigieuses avec des noms réputés dans le monde de la mode. Le 6 novembre prochain, on pourra ainsi découvrir dans une sélection de boutiques les créations sporty-chic d’Alexander Wang. Dans une déclinaison de gris, noir et blanc, Alexander Wang reste fidèle à son esthétique minimaliste et propose une gamme homme et femme.

Si le nom d’Alexander Wang est connu pour quiconque s’intéresse à la mode, celui d’Eddy Anemian sonne moins familier. Pourtant le créateur de 24 ans risque de faire parler de lui sous peu. Diplômé de La Cambre, l’école nationale supérieure des arts visuels de Bruxelles, Eddy Anemian a remporté en janvier dernier le H&M Design Award qui promet au vainqueur une collection capsule designée par ses soins. Le vainqueur a confié au magazine Elle ses impressions face à cette grande opportunité : « J’ai appris à être plus réaliste, plus professionnel et plus cohérent. Avec l’équipe de H&M, on a choisi les pièces qui constituent aujourd’hui les cinq looks de la collection. Ils m’ont ensuite proposé des tissus mais j’ai dû prendre les initiatives tout seul, j’ai été le dernier à décider pour mes prototypes. Il fallait aussi que je sois plus organisé (…) là, je n’avais que quelques heures ou quelques jours. Cette collaboration m’a permis de grandir et de voir l’ampleur du travail pour une grande enseigne de prêt-à-porter. » Cette collection, aux inspirations bohèmes, sort dès le 23 octobre en boutique.

Visuels : ©capture d’écran, respectivement : Alexander Wang / Eddy Amenian

« La description du Malheur », W.G. Sebald critique de la littérature autrichienne
[Rencontre] Nicolas Rey et Mathieu Saïkaly : la parenthèse enchantée
Megane Mahieu

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture