Mode

Les montres de luxe d’occasion, un marché en mutation

Les montres de luxe d’occasion, un marché en mutation

29 janvier 2019 | PAR La Rédaction

Le monde de l‘horlogerie de luxe est un monde à part, fermé. On y retrouve des gens souvent fortunés, fins connaisseurs, possédants les codes pour évoluer dans cette sphère qui peut paraître lointaine au commun des mortels. Ces personnes donnent des surnoms aux modèles les plus recherchés, se retrouvent à Bâle une fois par an pour le plus grand salon sur la question et partent en quête toute l’année des modèles les plus rares. Si les nouvelles montres attirent évidemment tous les regards, les collectionneurs sont aussi très actifs sur le marché de la seconde main, les montres de luxe d’occasion. Moins connu, plus accessible financièrement mais demandant une certaine connaissance, on vous en dit plus sur ce marché à part.

Un marché devenu accessible

C’est l’une des grandes spécificités de ce marché. Longtemps réservé aux fins connaisseurs se côtoyant dans les salons, le marché d’occasion des montres de luxe s’est démocratisé. C’est en partie dû à l’apparition d’Internet et l’éclosion de sites qui se sont spécialisés dans le domaine. En quelques clics, ce milieu très fermé est devenu accessible. Reste une barrière, le prix, mais là aussi la multiplication des offres sur Internet a permis une baisse des prix, ce qui a rendu ce marché accessible à un plus grand nombre. Prenons l’exemple d’une montre TAG Heuer de la gamme Aquaracer, sur un site comme Chrono24, il est possible de trouver des modèles à moins de 1 000 €.

Des modèles plus recherchés que d’autres

Comme tout marché de collectionneurs et de connaisseurs, des pièces sont plus recherchées que les autres et évidemment cela fait monter les prix. Il reste donc encore une partie de ce marché qui est une chasse gardée, notamment ce qu’on appelle les montres vintage, les montres mécaniques d’avant les années 70-80. La très grande majorité de ces montres ne sont plus fabriquées, le marché de l’occasion devient alors la seule opportunité de les acquérir, ce qui fait grimper en flèche le prix des montres les plus rares. On trouvera moins ces modèles en ligne, modèles qui s’échangent de connaisseurs en connaisseurs comme des toiles de grands maîtres.

Pour certains, c’est un placement

Le marché est devenu plus accessible, certes, mais une partie est toujours réservée à une élite. En cela, la comparaison avec le marché de l’art est intéressante, car comme pour ce dernier, une partie de l’élite n’est pas constituée de connaisseurs, non, elle l’est aussi par des spéculateurs. S’ils sont souvent mal vus, ils sont pourtant un moteur essentiel. Ils voient dans les tableaux ou dans les montres de luxe un placement financier plus qu’une rareté captivante. On investit dans l’horlogerie de luxe comme on achèterait un appartement ou des lingots d’or. C’est une valeur refuge dont les prix ne s’effondrent jamais pour les modèles les plus rares. Comme pour les grands crus, les investisseurs n’hésitent pas à se faire conseiller par des experts du milieu qui les guident dans leurs placements.

Le marché des montres de luxe d’occasion se différencie quelque peu du marché classique puisqu’il est plus accessible, notamment grâce à Internet. Il n’en reste pas moins qu’une partie est toujours réservée à une élite de connaisseurs mais aussi de spéculateurs.

 

Visuel : Attribution-NoDerivs 2.0 Generic (CC BY-ND 2.0)

Quatre « P’tites histoires au Clair de lune » pour rêver
La Nuit des idées 2019 : penser les enjeux contemporains
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *