Tendances
Les parenthèses nocturnes « One Night Only » : Qui se cache derrière le collectif ONO ?

Les parenthèses nocturnes « One Night Only » : Qui se cache derrière le collectif ONO ?

09 octobre 2013 | PAR Amelie Eleouet

Logo ONO - Tous droits réservés

Il y a 2 semaines, Toute la Culture vous faisait gagner 3 pass VIP pour la dernière soirée en date du collectif ONO (One Night Only). Depuis début juin, le collectif investit régulièrement le W Hôtel à Opéra pour des soirées conceptuelles mixant la musique, l’art et la mode. Rencontre avec les membres fondateurs Alex et Mathieu, respectivement 24 et 23 ans, en pleine préparation de leur prochaine soirée, qui aura lieu ce vendredi au W.

Comment est né ONO ?

L’idée est partie d’une envie assez simple: créer nos propres ambiances et amener un vrai concept culturel aux soirées parisiennes. Evidemment, on n’a jamais perdu de vue l’objectif premier qui est de s’amuser ! On est passionnés par l’art, la musique, la mode, alors on a voulu mettre ça en avant.

L’idée paraissait assez folle, au final on est passés des petites soirées en appart’ à l’organisation d’une soirée Fashion Week avec des designers Londoniens au W Hotel…
Mais bon on en est encore qu’au début, la première soirée a eu lieu début juin et le collectif est né en début d’année.

1373657_10201741957087117_304363873_nQui se cache derrière le collectif ?

Nous sommes 2 à avoir créé le concept. Mathieu & Alex, cousins élevés ensemble donc on partage les mêmes intérêts et on passe la quasi-totalité de notre temps ensemble.
On a ensuite été rejoints par notre entourage proche (Yuna, Axel et Chris) qui a tout de suite adhéré au concept.Des personnalités très différentes au final: d’un point de vue professionnel on évolue indépendamment dans des milieux qui n’ont strictement rien à voir. ONO, c’est comme une double vie, en fin de compte !

Quelle est votre ambition ?

Comme on le disait au départ, ça part d’une réelle volonté d’apporter un contenu à nos soirées.
On a eu beaucoup d’échos de notre entourage, on l’a nous-mêmes vécu: il y a une forme de ras-le -bol qui s’installe à Paris autour des soirées qui se répètent et se ressemblent. Nous, on veut présenter un projet artistique (mode, musique, design) à chaque édition, d’où le nom One.Night.Only, d’ailleurs.

1390502_650405645004818_634868764_nAu-delà de ça, les #ONOParties nous permettent de faire découvrir des artistes ou concepts qu’on apprécie vraiment et que l’on choisit avec attention avec un vrai souci de cohérence. C’est aussi l’occasion pour nos partenaires de faire parler d’eux, d’avoir un évènement à leur nom et de sensibiliser un maximum de personnes à leur travaux et leur réalisation.
Il est devenu difficile pour de jeunes créateurs et designers de s’imposer dans un monde ultra-dominé par de grands groupes qui au final laissent peu de place pour les jeunes talents, surtout en France. On veut être un vecteur de réussite et d’exposition médiatique pour tous ces créateurs et designers; tout ça en faisant la fête!

Pour finir, quel sera le thême de la prochaine soirée ? (ce vendredi 11 octobre au W Opéra)

On en profitera pour présenter MAADSHA, une jeune marque streetwear, créée par Chaïma El Aïdi, une jeune créatrice Parisienne. On a craqué pour ses visuels, puis on s’est décidés à la rencontrer. Elle profitera de cette #ONOParty pour lancer sa nouvelle collection: une sélection aux tonalités urban-chic et travaillée à la main en atelier avec un vrai souci du détail.

En ce qui concerne le line-up musical, les DJs invités sont Mr Nyck & Tatoun (références R’N’B), MonsterPunk – jeune trublion de la scène Trap/HipHop parisienne et résident ONO, ainsi qu’Arthur Kristfallen, habitués du Kong, Wanderlust et Bagatelle Mansion: un mélange des genres intéressants. On espère vous y voir !

Page facebook de l’évènement;

Visuel : (c) Logo ONO – Tous droits réservés

[Live report] Paris manga 16e édition : petite mais costaud
Les soirées du week-end du 10 octobre
Amelie Eleouet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *