Tendances

Hollande : l’intronisation du roi Willem-Alexander au coeur d’un printemps orange très culturel

Hollande : l’intronisation du roi Willem-Alexander au coeur d’un printemps orange très culturel

15 mars 2013 | PAR Yaël Hirsch

Alors que, le 30 avril prochain, les Pays-Bas se préparent à vivre l’abdication de la reine Béatrix après 33 ans de règne et à fêter l’intronisation de son fils Willem-Alexander et de sa femme, la bien aimée princesse (et très prochainement reine) Maxima, ce bouleversement ne changera rien aux couleurs du printemps, qui, tulipes et haute activité culturelle obligent, est toujours une explosion de sensations en Hollande. Hier, en présence de son excellence Ed Kronenburg, ambassadeur des Pays-Bas, qui nous a éclairés sur le protocole de l' »installation » du nouveau roi, le directeur de l’Office Néerlandais du Tourisme et des congrès, Roger Stryland,  avait invité la presse pour une visite guidée à travers les évènements de ce « Printemps Orange ».

L' »installation » du nouveau roi à Amsterdam
Comme date pour abdiquer, la reine Beatrix a choisi le jour d’anniversaire de sa mère, Juliana, qui est aussi la date où elle-même a été intronisée, et est demeurée, le « Koninginnedag », le jour de la reine, la fête nationale et la plus populaire aux Pays-Bas. Son fils, Willem-Alexander sera intronisé très rapidement après l’abdication, devant les deux Chambres du pays. Si la couronne sera bien posée près de lui, habillé de blanc et portant l’hermine, pour cette cérémonie, c’est aux côtés d’un exemplaire de la Constitution en parchemin, et jamais le roi ne portera cette couronne, puisque selon la coutume de la monarchie constitutionnelle hollandaise, il est « installé » au pouvoir et non couronné. Alors que l’époux de Beatrix, Claus van Amsberg était demeuré prince consort, la femme de Willem Alexander, Maxima Zorreguieta, sera intronisée reine. Autre changement : le « jour du roi » sera désormais le 27 avril.
Les évènements du 30 avril auront lieu à Amsterdam, où l’on craint que la Place du Dam soit bien trop petite (elle peut accueillir 20 000 personnes maximum) pour contenir la joie de sujets de la maison d’Orange-Nassau. C’est sur un bateau que Willem-Alexander et Maxima tout juste installés salueront leur peuple posté sur les quais. la croisière commencera vers 19h au tout nouveau musée du film (The EYE Museum) et se terminera au Musiekgebouw où un concert sera donné pour « La nuit du roi ». Les premiers noms sont tombés, dont André Rieu,   mais on ne connait pas encore la programmation exacte et nécessairement somptuaire de cette cérémonie.

Le printemps, saison des Tulipes
Ces festivités n’occulteront pas la joie des Amstelsamois de retrouver leur Rijksmuseum agrandi et rénové par le duo Cruz & Ortiz, après 10 ans de travaux, le 13 avril prochain. Et elles ne perturberont pas les festivités annuelles que le printemps amène aux Pays-Bas. Comme chaque année, les tulipes sont au cœur des réjouissances, à Amsterdam même, où le Museum Van Loon ouvre aux curieux les portes de jardins et fondations privés, les 27 et 28 avril, lors des « Jours des Tulipes » concentrés sur les bulbes importés de Turquie en 17e siècle et qui demeurent depuis le symbole du raffinement du pays, et lors des « Jours des jardins ouverts », les 14 et 16 juin qui permettent de découvrir toute une partie cachée de Amsterdam, pour y découvrir des jardins. Plus d’informations sur le site du musée.
Côté jardin, si vous avez la chance de passer par la Hollande du 21 mars au 20 mai, ne manquez pas les deux mois exceptionnels de l’ouverture du célèbre Parc de Keukenhof : Tulipes, amaryllis, jacinthes, et narcisses, le plus beau parc printanier du monde met cette année l’accent sur l’art de la verdure à l’anglaise et expose également des sculptures dans ses allées colorées.

Un printemps Fashion et réflexif

Alors que l’exposition Jean-Paul Gaultier (que nous avons eu la chance de voir) bat son plein à Rotterdam, la ville d’Arnhem, illustre pour son institut des arts (ArtEZ) prévoit du 8 juin au 21 juillet, une 5ème édition de la biennale de la mode (M°BA) au programme alléchant. C’est la « Madame tendances » aux Pays-Bas, Lideweij Edelkoort, qui est venue nous présenter avec un enthousiasme communicatif les diverses expositions, performances, et tables-rondes qui tourneront autour de la question du fétichisme en mode. Avec pour objectif intello avoué de parvenir à faire le lien entre fétichisme érotique et fétichisme spirituel. Tout en nous présentant un panorama de jeunes designers internationaux bouillonnant d’idées et de matières nouvelles.

Voilà qui donne envie de sortir des sentiers battus et des vêtements portés pour aller faire un petit tour printanier dans plusieurs villes des Pays-Bas.

Visuel : les  fameuses tulipes de Keukenhof

Stéphane Bern le roi du camping !!!
Gagnez 5×2 places pour le concert de Julien Daian Quintet & DJ Borz au New Morning, le 2 avril
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *