Théâtre

Une librairie appelle à la dissolution de la LDJ

08 juillet 2009 | PAR Pauline

resistances1Vendredi 3 juillet dernier, la librairie Résistances a été violemment attaquée par un commando se réclamant de la LDJ.

Pourquoi n’entend-on pas parler de certains événements? Par peur de déranger? Peur de la polémique? Peur d’exacerber des tensions déjà vives? Le risque, dans ces cas-là, c’est que faute de parler d’un incident il prenne encore plus d’ampleur.

La librairie Résistances, située dans le 17ème arrondissement de Paris, aurait été saccagée par la Ligue de Défense Juive (LDJ) vendredi dernier. En à peine deux minutes, les livres et ordinateurs ont été ravagés, les étagères arrachées et de l’huile renversée sur l’ensemble de la boutique. Interdite aux États-Unis mais autorisée en France, ce n’est pas la première fois que la LDJ est accusée de tels actes. En décembre 2006, peu avant l’ouverture de la librairie, l’organisation y aurait déjà mené un assaut. Le mois dernier, elle se serait attaquée au hall de l’Hôtel de Ville d’Ivry. Pourquoi? La mairie avait fait citoyen d’honneur Marwan Barghouti (homme politique et militaire palestinien incarcéré par les Israéliens.)

Interrogé par Rue89, le propriétaire de la librairie Résistances, Nicolas Shahshahani affirme que les agresseurs se « revendiquaient ouvertement de la LDJ ». Sa librairie prétend combattre contre « le choc des civilisations, les divisions ethniques, le colonialisme et le racisme » mais aussi « toutes les formes d’oppression, notamment celles subies depuis des décennies par le peuple palestinien ». La veille de l’agression, elle avait accueilli Mahmoud Suleiman qui avait donné une conférence sur la résistance non violente à l’occupation israélienne.

Même si la LDJ nie sur son site toute relation avec ces événements, la librairie et le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) demande sa dissolution (un rassemblement aura lieu ce soir à 18h30 devant la librairie Résistances, appel soutenu par les Verts, le NPA, le parti de gauche et des associations militantes pour le peuple palestinien).La LDJ contre attaque dans un communiqué en demandant la dissolution de l’association EuroPalestine.

Une chose est sûre, se renvoyer la balle ne va pas régler le problème. L’éviter non plus. Passer sous silence des affaires de ce type risque surtout d’alimenter la théorie du complot. Doctrine contre laquelle toutes les organisations démocratiques devraient résister.

De Drôles de filles au Chacha club
News from Hollywood : Kristen Stewart enceinte ! Une de plus…
Pauline

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *