Théâtre
« Un macchabée dans la baignoire » , vaudevillesque.

« Un macchabée dans la baignoire » , vaudevillesque.

16 octobre 2016 | PAR David Rofé-Sarfati

Maxime se prépare à accueillir son rencard lorsque son ex débarque un cadavre dans les bras. A partir de cet instant, rien de prévisible n’aura lieu.

[rating=4]

Le théâtre est le désordre incarné et pour faire l’éloge du théâtre il faut commencer par faire l’éloge du désordre, écrivait Jouvet.  Apres Blondie et Brunette et Meurtre a Cripple Creek  Leah Marciano s’attaque ici à l’univers théâtrale du quiproquo et du vaudeville dans une pièce où rien ne sera épargné à Maxime. Cet anti-héros se confronte à une ex envahissante, à une inspecteur de police qu’il cherche à séduire, à un frère donneur de leçons, à une concierge vénale et à un macchabée.

Le texte de Thibaut Marchand assure un rythme ininterrompu de rebondissements. Chaque personnage tente d’échapper au chaos cependant qu’il y participe. C’est réjouissant.

ALICE (Heloise Vellard, comédienne et danseuse, créé ici un magnifique personnage aussi drôle qu’irritant) est l’ex. Fausse ingénue irresponsable, elle ne sait contenir un chagrin d’amour et démarre la pièce par une tentative de suicide. Léo (Thibaut Marchand l’auteur) est le frère de Maxime; il est un loser accro au jeu, il cherche en vain à exister en s’identifiant à son frère. NORA (Sophie Le Cam, qui pousse la plus difficile proposition avec talent et qui nous aura fait le plus rire) est une jeune inspectrice de police. Elle ne tient pas le cannabis. Mme Gonzales (désopilante Jessie Lambotte) est la concierge de l’immeuble. Elle ne sait contenir son appétit pour l’argent.

Maxime (Arnaud Laurent, hilarant lorsqu’il joue un faux narco-trafiquant) est un épouvantable peintre persuadé d’être un grand artiste. Il est le personnage en creux en cela qu’il doit tenir, supporter et contenir le désordre et le délire qui inondent sa vie. La mécanique fonctionne.

EXTRAITS :… C’est quand même pas du chien ! … Quand je suis contrariée comme ça, je deviens tripolaire… Hé, tu me regardes sur un autre ton! … Qu’est ce quelle nous prépare la nazi, des quenelles?

Autour de Leah Marciano, une bande de jeunes talents a donc décidé avec sucés de nous faire rire. Le texte moderne jeune et affûté soutenu par l’engagement de comédiens talentueux nous fait passer une heure comme cinq minutes. Une comédie à l’humour et à l’amour du désordre.

Auteur : Thibaut Marchand
Artistes : Arnaud Laurent, Floriane Chappe, Adelina Belgodère ou Sophie Le Cam, Thibaut Marchand, Françoise Dehlinger ou Jessie Lambotte

Infos pratiques

sevres espace loisirs
Théâtre le Funambule
theatre_montmartre_galabru

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *