Théâtre
Précipitez-vous au Théâtre de la Huchette pour découvrir Le Montespan de Jean Teulé !

Précipitez-vous au Théâtre de la Huchette pour découvrir Le Montespan de Jean Teulé !

12 février 2022 | PAR Geraldine Elbaz

Depuis fin janvier, le Théâtre de la Huchette présente Salomé Villiers, Simon Larvaron et Michaël Hirsch dans Le Montespan, une magnifique adaptation sur les planches du roman historique primé de Jean Teulé. Une épopée flamboyante portée par un trio fantastique. À voir absolument !

En 2008, Jean Teulé publiait Le Montespan (Grand Prix du roman historique, Prix Maison de la Presse), relatant l’histoire véridique de Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan, dont la femme devint la favorite de Louis XIV.

Salomé Villiers a l’idée d’adapter le roman au théâtre et confie la mise en scène à Etienne Launay. Le défi semble de taille : comment restituer en 1h40 sur le petit plateau du théâtre de la Huchette 44 ans d’histoire, 26 personnages et 21 lieux ? Comment faire revivre les mésaventures de ce marquis amoureux mais endetté, qui deviendra par la force des choses un « royal cocu » et sera la risée de tout Paris… ? Comment faire vibrer le public, l’embarquer dans une odyssée truculente, où un mari trompé usera de tous les stratagèmes pour reconquérir sa femme ?

Grâce au jeu formidable d’un trio de haute volée, nous sommes happés dans ce conte historique très rythmé. Les comédiens nous offrent ici du grand théâtre et valent à eux seuls le déplacement. Ils sont drôles, émouvants, brillants. Tout simplement exquis. 

Dans le rôle de Montespan, Simon Larvaron est sublime. Il incarne un anti-héros attachant, sensible et exalté. Sa voix grave, profonde et envoûtante, son rire tonitruant, son regard intense et son charisme naturel renforcent sa palette de jeu, tout en nuances. Salomé Villiers joue une multitude de personnages avec une implication totale. Elle nous captive et nous enchante. Enfin, Michael Hirsch, véritable caméléon, se transforme avec brio sous nos yeux ébahis. Ses mimiques virtuoses dignes de Louis de Funès, les modulations de sa voix et son interprétation impressionnante de tous les personnages qu’il campe, nous subjuguent. Il change de tenues et de postures avec une rapidité hallucinante. Absolument remarquable.

Ajoutez à cela perruques, accessoires et costumes d’époque, le tout dans un décor sophistiqué. Imaginez des ombres chinoises projetées sur un voile décoré d’arabesques. Plongez l’ensemble dans un jeu de lumières colorées, sans oublier une musique baroque de circonstance.

Un très beau spectacle.

 

Le Montespan, de Jean Teulé, Au Théâtre de la Huchette, avec Salomé Villiers, Simon Larvaron et Michaël Hirsch, Mise en scène d’Etienne Launay assisté de Laura Christol, Durée : 1h40

Visuel : (c) LOT

Somnole, le souffle au corps de Boris Charmatz aux Hivernales
La poésie chorégraphique de Maxence Rey chaloupe aux Hivernales
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture