Théâtre
La Mâtrue – adieu à la ferme, le one-woman show paysan de Coline Bardin à la Selection Suisse

La Mâtrue – adieu à la ferme, le one-woman show paysan de Coline Bardin à la Selection Suisse

25 juillet 2022 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La sélection suisse est ce dispositif qui permet à des artistes …suisses, d’être présentés au Off d’Avignon ou dans les institutions avignonnaises (Centre chorégraphique, collection Lambert). Au train bleu, se tenait la dernière ce 24 juillet de cette performance très rigolote sur la vie paysanne.

Coline Bardin est fille de paysans. Ses parents avaient une ferme. Elle y a grandi et un jour elle est partie faire sa vie emportant avec elle l’idée que les parents ne vieillissent jamais et que les maisons sont éternelles. Mais un jour, coup de tonnerre, sa mère décide de vendre la propriété sans (à raison) lui demander son accord.

Quand la pièce commence nous pensons nous placer dans une esthétique radicale qui, avouons le, nous séduit beaucoup. La comédienne est plongée dans le noir, elle porte une lampe frontale qui éclaire devant elle. Le faisceau lumineux devient la fermière cherchant une vache, Marguerite, le chien, Weston, et quelques autres animaux.  On serait bien resté une heure avec cette lumière parlante qui nous immergeait totalement dans la vie agricole.

Mais la Mâtrue est un vrai one-woman show, presque un numéro de stand-up tant Coline Bardin change de personnage à la seconde et dresse des portraits tellement caricaturaux qu’ils sont sûrement vrais des hommes et des femmes qu’elle a croisés dans ce lieu. Il y Marcus le gros beauf qui croit aux théories du complot, une pute russe, et le plus souvent sa mère.

Mais si La Mâtrue rit, c’est pour ne pas pleurer. Ce que pointe Coline Bardin avec sa galerie de personnages tous plus théâtraux les uns que les autres c’est la nostalgie d’un monde qui se perd, c’est le désir ambigu de vouloir conserver un lieu dans lequel on n’habite plus.

Une performance légère mais pas que, qui fait un bien fou !

En tournée en Suisse:

L’Abri-Genève, festival Fête du Théâtre du 7 au 9 octobre 2022 L’ABC, La Chaux-de-Fonds, du 30 novembre au 4 décembre 2022 La Grange de Dorigny, Lausanne – mai 2023

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à retrouver ici.

Le voyage à Nantes, un art du territoire
Richard II, famille je vous hais au Festival d’Avignon
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture