Théâtre
Jogging, la course à la grande seduction de Hanane Hajj Ali

Jogging, la course à la grande seduction de Hanane Hajj Ali

26 juillet 2022 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Dans ce spectacle de one woman show politique et féministe, la metteuse en scène et performeuse libanaise tente d’imposer l’idée que le libre-arbitre et la croyance ne sont pas antinomiques.

Hanane Hajj Ali est croyante, infiniment et sincèrement. Elle se définit comme « une femme voilée ». Cela veut dire qu’elle assume en public son attachement à une transcendance. Cette foi est son arme de survie dans un monde où les choix sont kafkaïens, ou le bien et le mal s’entremêlent souvent.

La pièce part sur le ton de l’humour pour ensuite venir gratter du côté de la compassion (l’un des grands bémols de ce festival : Milk; Du temps où ma mère racontait et désormais Jogging). Nous n’avons pas d’autre joie que d’être touchés par son récit qui est marqué par la mort successive d’enfants. Soit parce qu’ils sont tombés malades, soit parce qu’ils sont allés combattre, soit parce qu’ils sont devenus terroristes. A chaque fois, la question est « qui est Médée aujourd’hui » ? Ou qu’est ce qui pousse une mère à tuer, pour de vrai ou symboliquement ses enfants ?

Sous une apparence légère et une forme esthétique très éloignées des standards contemporains, Hanane Hajj Ali court en réalité pour comprendre les absurdités de la vie. Le spectacle est loin d’être une création, il date de 2017 et il est actualisé au fil du temps.

Elle pointe sans se cacher la misère politique du Liban, la censure et la misogynie.

Si jogging séduit par son engagement fort de la comédienne au plateau, il laisse tout de même un goût amer. La performance très huilée manque au bout du compte de sincérité. Nous avons la sensation que quelque soit le moment où l’on verra ce spectacle, il sera exactement le même.

Finalement, en convoquant la figure urbaine de la joggeuse, Hanane Hajj Ali finit par tourner en rond et tient son public uniquement par la main de l’émotion, et d’un humour bien noir.

Jogging, Hanane Hajj Ali, 2022 © Christophe Raynaud de Lage / Festival d’Avignon

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à retrouver ici.

Avignon OFF : Virginie Lemoine à la manœuvre dans La vie est une fête
PORCUPINE TREE – Closure / Continuation : un son prog rock pop venu tout droit des 70’s.
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture