Théâtre
Jérémie Le Louët offre son théâtre plein de vie au personnage de Pinocchio

Jérémie Le Louët offre son théâtre plein de vie au personnage de Pinocchio

09 octobre 2020 | PAR David Rofé-Sarfati

La compagnie des Dramaticules monte une adaptation de Pinocchio aux couleurs de l’art forain et de l’Italie. Après le foutraque Hamlet, la troupe impressionne à nouveau. Les spectateurs adultes retrouvent leur âme d’enfant, leurs enfants trépignent.

Une fin réclamée par les lecteurs

En 1881, à l’âge de 55 ans, toujours célibataire, sans enfant et vivant chez sa mère depuis son veuvage, Carlo Collodi, consent de mauvaise grâce et pour rembourser des dettes de jeux à écrire trois premiers chapitres de L’Histoire d’une marionnette. Le Journal des enfants la publie à partir du 4 août en feuilleton. Le quinzième et dernier chapitre, publié le 27 octobre 1881, s’achève sur le suicide par pendaison de la marionnette. Mais le public qui refuse cette fin funeste réclame que le conte se poursuivre. L’auteur sauve son enfant et lui invente de nouvelles aventures.

Il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse.

Les aventures de Pinocchio est un mythe et un succès mondial. À la fin du 19e siècle, Collodi remplace la peur chrétienne de l’enfer par celle plus moderne des égoïsmes et des convoitises. Un pantin de bois est fabriqué par un homme célibataire et sans le sou (l’auteur lui-même sans doute) ; la marionnette désobéissante rêve toutefois de devenir un petit garçon comme il faut. Ses aventures constituent un parcours initiatique, un noviciat. La Fée bleue changera le pantin en ragazzo per bene (un garçon pour de bon). In fine, riche de l’amour maternel de la fée, il saura échapper à une enfance sombre et inutile.

Les dramaticules maitres du sens et du rythme.

C’est en 2016 que Jérémie Le Louët devient pour Toutelaculture une valeur sûre avec un Don Quichotte trempé de Monty Python, d’un zeste de BD et de Tex Avery. Déjà les comédiens déplaçaient des éléments de décor peints en carton-pâte; déjà la régie était sur scène et la vidéo faisait partie du spectacle. Déjà le metteur en scène s’autorisait et innovait. Jérémie Le Louët maîtrise parfaitement son art dans cette parabole en direction de nos têtes blondes. Les comédiens sont parfaits. Jérémie Le Louët comédien construit un Pinocchio attachant drôle et déréalisé tandis que Dominique Massat est une fée épatante. L’ensemble réussit à nous enfoncer dans le merveilleux du conte, en même temps qu’il interroge notre rapport à l’interdit, à la morale, et à l’accomplissement de soi. La pièce dynamique parfois jubilatoire est une magnifique antidote à nos inquiétudes sanitaires. L’écriture scénique et les interprétations restituent tout dont l’amour qui circule entre le père la fée Pinochio … et le public. Venant du hors champ, la lune observe.

Pinocchio deviendra un enfant travailleur, dévoué, et prudent! Dans notre époque qui veut, hanté par les quêtes d’identités, fabriquer des collectifs plutôt que des individus et qui déconsidère le travail au profit d’une décroissance qui sauverait le monde les dramaticules remettent l’église au centre du village.

Précieux.

Pinochio

Adaptation et mise en scène Jérémie Le Louët

Avec
Pierre-Antoine Billon
Julien Buchy
Anthony Courret
Jonathan Frajenberg
Jérémie Le Louët
Dominique Massat
Scénographie Blandine Vieillot
Costumes Barbara Gassier
Vidéo Jérémie Le Louët
Lumière Thomas Chrétien
Son Thomas Sanlaville
Construction décor Guéwen Maigner
Couture Noémie Reymond
Stagiaire costumes Marion Thomasson
Régie Thomas Chrétien et Thomas Sanlaville
Regard extérieur Noémie Guedj

Du 8 au 13 octobre 2020 – Le Théâtre de Châtillon 3, rue Sadi Carnot, 92320 Châtillon

Le 6 nov. – 20h45 – Centre d’Art et de culture de Meudon (92)

Le 1er déc. – 14h30 et 19h30 – Théâtre de Chartres (28)

Le 10 déc. – 20h30 – Théâtre d’Auxerre, Scène conventionnée (89)

Le 12 janv. – 14h et 20h – Théâtre Edwige Feuillère de Vesoul (70)

Le 30 janv. – 17h – Le Prisme à Elancourt (78)

Du 6 au 9 mai – Théâtre Am Stram Gram de Genève en Suisse

Du 18 au 21 mai – Comédie de Picardie à Amiens (80)

Crédit Photos @dramaticules

L’agenda du week-end du 10 octobre
Les Brigittines – Patrick Bonté : Une révolution sur l’humain
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *