Théâtre
Emeline Bayart à la manœuvre pour un Feydeau drolatique et chantant.

Emeline Bayart à la manœuvre pour un Feydeau drolatique et chantant.

23 octobre 2020 | PAR David Rofé-Sarfati

Emeline Bayart utilise ses talents et sa force comique pour un Feydeau qu’elle met en scène dans une version classique et efficace.

 

Comédie de moeurs, On Purge Bébé ! s’attaque à un thème universel qui n’a pas pris une ride, celui du couple entre crise conjugale et ennui du quotidien. L’intrigue de On purge bébé ! est simple.  C’est l’histoire de Toto, 7 ans. Son père reçoit un haut fonctionnaire du Ministère de la Guerre dans l’espoir de signer un important contrat pour équiper l’armée française en pots de chambre en céramique incassable. Ce jour-là, Toto, apparemment constipé, refuse de prendre sa purge malgré l’insistance de sa mère. Feydeau utilise cette situation pour porter un regard cruel sur les travers de ses contemporains entre vanité et appât du gain. Le comique de situation à son comble.

Les deux talents de Emeline Bayart au service de Feydeau

Emeline Bayart a de la gouaille et de la grâce. En 2019, au service de Jean Louis Benoit dans Une demande de mariage elle extrayait chaque goutte du burlesque de son personnage.  Elle était irrésistible et truculente en une femme virile, colérique mais parfois alanguie. Dans On purge Bébé elle a eu le génie d’ajouter des chansons d’époque. Ces chansons drôles à texte nous transportent dans le temps de Feydeau et nous font découvrir le deuxième talent de Emeline Bayart: le chant. La comédienne est formidable en cette mère hystérique, en peignoir, mules, collant sur les chevilles,  abandonnée à sa intendance. Et lorsqu’elle chante, l’instant est magique. Les délicieuses interludes façon opérette sauvent les contractions du jeu qui parfois dégrisent ce rythme si difficile à préserver chez Feydeau.

Emeline Bayart par sa présence emporte l’adhésion du public ; son visage appartient désormais à l’univers du vaudeville. 

 

On purge bébé

de Georges Feydeau avec Eric Prat, Émeline Bayart, Manuel Le Lièvre, Valentine Alaqui, Thomas Ribière, Delphine Lacheteau, Manuel Peskine
Metteur en scène : Émeline Bayart

Samedi 17 octobre à 15h
Dimanche 18 octobre à 15h
Jeudi 22 octobre à 18h30
Samedi 24 octobre à 15h
Dimanche 25 octobre à 15h
Jeudi 29 octobre à 18h30
Samedi 31 octobre à 15h
Dimanche 1er novembre à 15h
Jeudi 5 novembre à 18h30
Vendredi 6 novembre à 18h30
Samedi 7 novembre à 15h et à 18h30
Dimanche 8 novembre à 15h et à 18h30
Dimanche 15 novembre à 15h
Jeudi 26 novembre à 18h30
Dimanche 29 novembre à 15h

Crédit Photo  : Affiche

Sarah Lancman : une voix en or fait vibrer le Bal Blomet
Anticorps : l’exposition épidermique du Palais de Tokyo
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *