Théâtre

Deux Tchekhov bidonnants au Poche Montparnasse par Jean-Louis Benoit

Deux Tchekhov bidonnants au Poche Montparnasse par Jean-Louis Benoit

13 avril 2019 | PAR David Rofé-Sarfati

Jean Louis Benoit monte dans la grande salle du Poche Montparnasse deux courtes pièces  de Anton Tchekhov, deux farces clownesques et hilarantes, défendues par trois comédiens dévoués à la cause du rire. 

Jean Louis Benoit est acteur, réalisateur, scénariste de cinéma et de télévision, il est également auteur, acteur et metteur en scène de théâtre. Aussi, le Poche Montparnasse reçoit cette saison une légende du théâtre francais qui fut trente ans le directeur de l’Aquarium à Vincennes puis huit ans celui de La Criée à Marseille. Parce  qu’elles appartiennent au même univers et à la même lignée que les deux farces en un acte de Tchekhov  montées aujourd’hui, de Benoit on se souviendra de ses mises en scènes admirables du Revizor de Gogol et des Rustres de Goldoni respectivement en 2000 et 2015 à la Comédie Francaise. 

Dans Une demande en mariage : Lomov vient demander en mariage Natalia, une vieille fille. Il est reçu par le père, Stepan Stepanovitch, qui exprime son enthousiasme, et va chercher sa fille. Cependant, une querelle foncière entre les deux promis fait dégénérer en pugilat la demande en mariage. À la fin de la journée, ils se marieront… mais en se disputant. La légende dit que Tchekhov est mort en disant la dernière réplique de cette pièce: Du champagne du champagne!  Dans L‘Ours, la veuve Popova s’est retirée du monde et refuse de recevoir Smirnov, un exploitant à qui son mari devait de l’argent. Dans une situation financière désespérée et très en colère, Smirnov décide de rester chez Popova, d’hiberner tel un ours jusqu’à ce qu’elle le paie. Ces deux pièces comiques sur le même thème de l’amour entre propriétaires terriens coléreux sont classiquement représentées ensemble.

Jean Louis Benoit Benoit s’est saisi avec gourmandise et humilité des deux pièces. Sur le plateau du Poche, il invente un huis clos agité, une indécente scène de ménage. La chorégraphie des entrées et sorties des personnages, la création lumières et le choix d’un lit clos comme élément  principal de décor fabriquent un effet d’alcôve, une alcôve qui finira brisée. Les comédiens sont flamboyants de clownerie, ils pétillent. Jean Paul Farré,  que l’on ne voit pas assez souvent, compose un délicieux bouffon. Manuel Le Lièvre est hilarant dans le geste et le texte. Et Emeline Bayart plie avec burlesque l’équation de son personnage.  Elle est irrésistible et truculente en cette femme virile, colérique mais parfois alanguie.

Courez rire du Tchekhov au Poche Montparnasse.

 

 

TCHÉKHOV À LA FOLIE LA DEMANDE EN MARIAGE / L’OURS

Deux pièces en un acte d’Anton TCHÉKHOV

Traduction André MARKOWICZ et Françoise MORVAN – Acte Sud, collection Babel

Mise en scène Jean-Louis BENOIT

Avec Emeline BAYART, Jean-Paul FARRÉ et Manuel LE LIÈVRE

Crédits Photos Théâtre de Poche Montparnasse

Infos pratiques

« Close », une proposition de théâtre immersif pour les amateurs d’escape games
 «Rock and Goal», le sport se danse à l’Opéra Bastille
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *