Jeune Public

 «Rock and Goal», le sport se danse à l’Opéra Bastille

 «Rock and Goal», le sport se danse à l’Opéra Bastille

14 avril 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Michel Kelemenis transforme jusqu’au 15 avril l’amphithéâtre de la Bastille en terrain de jeux olympiques et chorégraphiques pour les 6-11 ans. Droit au but !

Que le sport soit une danse, le chorégraphe issu des classes de Dominique Bagouet en est persuadé et nous aussi ! On repense à Arrêts de jeu de Pierre Rigal qui refaisait LE match France-RFA de 1982. Ici, Luc Bénard, Cécile Robin-Prévallée, Anthony Roques et Émilie Cornillot sont chacun munis d’un ballon quand ils entrent sur la scène ourlée de blanc, comme un ring.

De Bagouet,Michel Kelemenis a gardé les couleurs pop sur les costumes et le geste à la fois très figuratif et très réfléchi. Il est à la tête de sa compagnie éponyme depuis 30 ans et sait faire populaire sans perdre en exigence.

Le spectacle s’avère généreux et souvent drôle. Les disciplines olympiques sont passées au crible, sans oublier la marche rapide et le plongeon à dix mètres ! Autant dire que les postures sont souvent cocasses puisque l’enjeu est double : montrer qu’ il y a de la danse dans les gestes sportifs et transcender la vision littérale de la discipline pour faire chorégraphie.

La pièce assume ses références : Bagouet donc, mais aussi Pina Bausch dans un solo de tennis chaloupé et théâtral. La danse se fait vive et pousse loin l’exercice. Les bras se tendent pour accueillir une balle réelle ou imaginaire. Les hanches sortent pour un mouvement de gym. Les pliés se font bas pour une séance de karaté. 

La pièce fonctionne à merveille sur les enfants déjà grands. A voir en séance scolaire lundi 15 à partir de 6 ans, dans l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille. 45 minutes

Visuel: © Jean Barak

Deux Tchekhov bidonnants au Poche Montparnasse par Jean-Louis Benoit
Une 5e édition très rodée pour Do Disturb au Palais de Tokyo
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *