Théâtre

Disparition d’Edouard Glissant

Disparition d’Edouard Glissant

04 février 2011 | PAR Floriane Gillette

Savoir ce qui dans vos yeux berce
Une baie de ciel un oiseau
La mer, une caresse dévolue
Le soleil ici revenu

Le poème Champs d’îles évoque une douceur de vivre auquel le martiniquais aurait pu se résoudre. Pourtant après des études au lycée Schoelcher de Fort-de-France, il quitte son île pour la métropole où il poursuit des études en philosophie à la Sorbonne et ethnologie au Musée de l’Homme. Devenu Docteur ès Lettres, il a choisit de militer et prend pour arme : les mots. Proche des thèses d’Aimé Césaire sur la négritude, il en perçoit les limites et se concentre sur le concept d’antillanité, qui se concentre sur les origines des Caraïbes encrée dans l’autre Amérique. Il rompt ainsi avec Césaire qui voyait l’Afrique comme la source d’identification des caribéens. Une recherche sur l’identité des Antilles qui lutte aussi pour la survie des peuples au sein de la mondialisation. Un terme que ce penseur n’affectionnait pas, il préférait lui substituer le mot de « mondialité » ou  son concept de Tout-Monde, qu’il avait concrétiser sous la forme d’un institut.

Edouard Glissant a aussi été récompensé pour ses écrits, il a reçu le prix Renaudot en 1958 pour son premier roman La Lézarde. Un an après, iol fonde avec Paul Niger en 1959 le Front  antillo-guyanais et se rapproche des intellectuels algériens. Mais il se voit contraint de quitter la Guadeloupe et est assigné  à Résidence en France

1965, signe  son retour en Martinique, où il multiplie les projets: fonde l’Institut martiniquais et la revue Acoma. Un parcours qui ne s’arrête pas là, puisque la décennie 80-90 marque son arrivée aux Etats-Unis et ses postes prestigieux comme sa nomination de « Distinguished University Professor » de l’Université d’Etat de Louisiane (LSU), où il dirige le Centre d’études françaises et francophones. Depuis 1995, il était « Distinguished Professor of French » à la City University of New York (CUNY).

Celui qui imaginait la mondialisation sous les traits du Tout-Monde, s’est éteint à Paris le 3 février à l’âge de 82 ans.

 

 

Soldes en stocks
Conflit autour de la Samaritaine
Floriane Gillette

One thought on “Disparition d’Edouard Glissant”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *