Théâtre
[Critique] Anecdotes plaisantes mais décousues : « Si Guitry m’était conté » au Petit Montparnasse

[Critique] Anecdotes plaisantes mais décousues : « Si Guitry m’était conté » au Petit Montparnasse

30 janvier 2015 | PAR Matthias Turcaud

Jacques Sereys, sociétaire de la Comédie Française et Molière du comédien en 2011 pour Du côté de chez Proust, endosse l’habit de Sacha Guitry et nous livre plusieurs anecdotes de sa vie. Ça n’est pas franchement désagréable – la contagieuse bonne humeur, l’esprit infini et la verve légendaire de Guitry obligent -, mais manque de liant.

[rating=2]

Dans un appartement cossu Sacha Guitry coule une paisible retraite, et nous dit son plaisir de vivre, et son bonheur d’en être arrivé là, en dépit des facteurs qui ne l’y prédestinaient pas – tel son sextuple redoublement de sixième dont il s’enorgueillit comme s’il s’agissait là d’un très précieux trophée.

La gourmandise de l’acteur Jacques Sereys – qui a également choisi et adapté les textes – est visible, et, en plus des traits d’esprit, on apprécie certains jeux de mise en scène ou certaines sollicitations du public, comme lorsque Sereys-Guitry l’asperge de confettis ou le convie à la dégustation d’un plat birman apparemment célèbre mais assez singulier.

Bien sûr, on a envie d’entonner avec lui « Amusez-vous comme des fous, / La vie entre nous est si brève, / Amusez-vous, foutez-vous d’tout / La vie est si courte après tout », et on aime se régaler des traits d’esprit du fécond créateur – acteur, auteur, réalisateur, chansonnier, dessinateur, journaliste et homme à femmes devant l’Eternel -, mais on regrette que le spectacle n’ait pas vraiment de structure, de colonne vertébrale, et qu’il se résume à un simple catalogue d’anecdotes – certes souvent réjouissantes et fines. A la manière du spectacle sur Groucho Marx de Patrick Courtois, un axe aurait dû être choisi – son rapport aux femmes, son amour des bons mots, son rapport au théâtre -, et le titre révèle bien l’absence de sélection : on voudrait donc conter « tout Guitry » ? Est-ce vraiment possible en un spectacle d’1h20 ? On y va tout de même sans aucun déplaisir.

Crédit photo : J. Stey (2014).

Si Guitry m’était conté, textes de Sacha Guitry, librement adaptés et interprétés par Jacques Sereys, mise en scène de Jean-Luc Tardieu.

Infos pratiques

Ouverture de la « Stasi Mediathek »
Un projet de musée européen des médias
Matthias Turcaud
Titulaire d'une licence en cinéma, d'une autre en lettres modernes ainsi que d'un Master I en littérature allemande, Matthias, bilingue franco-allemand, est actuellement en Master de Littérature française à Strasbourg. Egalement comédien, traducteur ou encore animateur fougueux de blind tests, il court plusieurs lièvres à la fois. Sur Toute La Culture, il écrit, depuis janvier 2015, principalement en cinéma, théâtre, ponctuellement sur des restaurants, etc. Contact : [email protected]

One thought on “[Critique] Anecdotes plaisantes mais décousues : « Si Guitry m’était conté » au Petit Montparnasse”

Commentaire(s)

  • TURCAUD Marie

    excellente analyse de la pièce je suis tout à fait d’accord avec vos appréciations…

    février 4, 2015 at 18 h 20 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture