Théâtre
Avignon OFF : Un certain penchant pour la cruauté de Muriel Gaudin, mise en scène Pierre Notte

Avignon OFF : Un certain penchant pour la cruauté de Muriel Gaudin, mise en scène Pierre Notte

03 juillet 2022 | PAR David Rofé-Sarfati
Pierre Notte possède un humour fin et efficace. Il l’offre à la mise en scène du texte de Muriel Gaudin Un certain penchant pour la cruauté. La pièce est la double occasion de retrouver l’humour de Pierre Notte et de découvrir le nouveau lieu d’Avignon, la fantastique Scala Provence.

On connaît l’immense talent de Pierre Notte, on sait son imaginaire poétique. Maitre de la fiction et de l’art du conte, il use avec brio du naturalisme et de sa doctrine, celle de le faire fondre sur le surréalisme pour s’y enfoncer. Il signe la mise en scène de Un certain penchant pour la cruauté, à la nouvelle Scala Provence. Notons que l’artiste se produira à Avignon avec une autre pièce aussi truculente qu’incontournable Je te pardonne (Harvey Weinstein).

Accueillir un migrant est une expérience fabuleuse, mais …

Muriel Gaudin explique : Ce projet est né d’une expérience personnelle. Mon compagnon, mes deux enfants et moi avons accueilli pendant deux ans un jeune migrant. Cette situation (une nouvelle personne qui entre dans un foyer, qui plus est un adolescent) m’est vite apparue comme une source de questionnements et de surprises. J’ai découvert dans cette histoire des fonctionnements étranges, mêlés d’altruisme et de repli sur soi, de générosité et de peur…

Elsa a tout ce qu’il faut pour être heureuse. Un mari, une fille, un travail, une maison, un joli jardin … et un amant. Elle décide d’héberger Malik, mineur isolé venu d’Afrique. Les bonnes intentions submergent la petite famille et son mari, autant que sa fille, ne peuvent qu’être d’accord. L’aventure sera exaltante, le mélange des cultures fonctionnera à merveille. Les a priori aussi. On voudrait croire à une société occidentale perdue et chétive qu’un sang neuf débarquant d’Afrique viendra sauver. C’est l’air du temps. Dans un jeu de duperies et d’égoïsmes, les intrigues font se mêler autant que s’entrechoquer. Malik, vecteur de cohésion, sera aussi vecteur de division et chacun (on pense à Théorème) se révèle tel qu’en lui-même. Les hommes sont fragiles et pathétiques, les femmes sont volontaires, mais au prix du conflit et de la douleur psychique.

Cinq comediens, un musicien et un décor

Le premier ravissement nous vient du décor plastique et mutant qui dit l’ambiguïté du propos. La mise en scène de Pierre Notte se construit autour de ces meubles transformistes et d’un rythme soutenu. Les comédiens sont formidables de vérité. Au plateau un musicien ponctue, accompagne et soutient le trait. La pièce ressemble à un roman d’aventures urbain. Le public reste captivé. Il découvrira que se combine toujours à l’amour, la haine, et aux bonnes intentions un invisible instinct de mort.

Le tout empaqueté dans l’humour unique de Notte.

Un certain penchant pour la cruauté

De Muriel Gaudin

Mise en scène Pierre Notte

Avec Fleur Fitoussi, Muriel Gaudin, Benoit Giros, Antoine Kobi, Emmanuel Lemire et Clément Walker-Viry

Du 7 au 30 juillet à 13h05

Relâche les lundis 11, 18 et 25 juillet

Durée : 1h20

La Scala Provence

3 Rue Pourquery Boisserin

84000 Avignon

Crédit Photo ©Philippe Delacroix

Rover dans une cour de château pour le Sceaux Jazz Festival
Entretien : EDGÄR ou les Simon & Garfunkel de 2022.
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture