Théâtre

[AVIGNON OFF] « Divorce sans Mariage ». Des mots sur les silences de la guerre d’Algérie. Un spectacle d’utilité publique!

[AVIGNON OFF] « Divorce sans Mariage ». Des mots sur les silences de la guerre d’Algérie. Un spectacle d’utilité publique!

26 juillet 2016 | PAR Le Barbu

La pièce de théâtre mise en scène par Walid Bouchebbah, et présentée dans le cadre du Festival OFF d’Avignon à l’Atypik Théâtre, a été jouée en public pour la première fois lors du dernier Festival International du Théâtre de Béjaia, en novembre dernier. Divorce Sans Mariage est tirée du journal de Mouloud Feraoun et relate les faits, notés au jour le jour, qui se sont déroulés durant la terrible guerre d’Algérie de 1955 à 1962.

divorce[rating=4]

L’enjeux était de taille, et le metteur en scène Walid Bouchebbah n’est pas tombé dans le piège du seul en scène, du monologue qui aurait pu être pesant. Servi brillamment par les comédiens Foudil Assoul, Mourad Oudjit et le musicien Farouk Boutadine, Divorce sans Mariage est une succession de tableaux qui témoignent du quotidien du peuple algérien, coincé, pris dans l’étaux des intérêts politiques qui se discutent loin du terrain de la souffrance. Et c’est là tout l’intérêt de cette pièce critique, véritable pièce d’histoire, qui n’hésite pas à remuer, à provoquer, à ébranler l’Histoire qui trop souvent oublie les histoires de tous ces gens qui n’ont rien demandé, qui ne comprennent pas, qui subissent toute l’absurdité et l’horreur d’un conflit. Une pièce d’utilité publique, un témoignage fort, à voir absolument!

« Divorce Sans Mariage« , D’après le journal de Mouloud Feraoun (1955-1962). Mise en scène Walid Bouchebbah. Jusqu’au 30 juillet à 18h50 – Durée: 1h00. Atypik théatre.

[Critique] »Sieranevada », un film de famille éprouvant et nourrissant de Cristi Puiu
[Critique] « La chanson de l’éléphant », un rôle poignant pour Xavier Dolan
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *