Jeune Public

« L’écorce des rêves », David Nathanson rit de la mort au Off d’Avignon

« L’écorce des rêves », David Nathanson rit de la mort au Off d’Avignon

21 juillet 2018 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Un spectacle sur le deuil à partir de 5 ans. Vous êtes sûrs ? Et bien oui, 100 fois oui ! Ce petit bijou jeune public même pas triste se joue au Théâtre du Centre jusqu’au 29 juillet.

Louise (Camille Demoures) ne veut pas aller dormir. Sa chambre est un joyeux bordel où des instruments de musique, des livres et un globe envahissent l’espace. Et pour cause, ses nuits sont agitées. Quand elle s’endort, elle voyage et voit son papa, mort d’un cancer quand elle avait six ans. Avec ce très sympathique fantôme (David Nathanson), elle avance. Tout est possible : lui confier ses doutes à demi-mots sur son remplaçant, et aller loin, jusque sur la Lune, ou sur la scène du Carnegie Hall.

Il y a de très belles idées ici qui permettent à la musique de prendre une place clé. Le lit devient un piano et des couettes le sol de l’astre. Rien de triste ici et pourtant le sujet est très très lourd. Cette gamine se parle donc à elle même et dit à son spectre de père : »Je suis grande, je peux me débrouiller toute seule ». On a envie de lui dire : tu as raison, tu n’as pas le choix.

Un excellent jeune public, qui montre que l’imaginaire est une arme contre les horreurs de la vie. Ce dur thème, la mort du père avant l’heure, est traité avec une délicatesse infinie sans glisser dans une poésie marshmallow. On rit, tout le temps et encore plus parce que c’est grave !

Visuel : ©Affiche du spectacle

Jusqu’au 29, relâche le 23, à 11h35  au Théâtre du Centre, 13 rue Louis Pasteur. Durée 1H

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à lire ici

[CDLR] Tremblez, frissonnez: les « Phasmes » sont de sortie!
Conférence et hommage suisses pour Santiago Calatrava [Crans Montana]
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *