Danse
People United, sous les pavés la danse de Joanne Leighton

People United, sous les pavés la danse de Joanne Leighton

06 mai 2021 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La plus française des chorégraphes australiennes clôt sa trilogie révolutionnaire au festival June Events le 25 mai.

Après 9000 Pas et Songlines, People United veut dire que la manifestation est à la fois un geste universel et chorégraphique. Ce n’est pas la première fois que la révolte s’invite sur les plateaux, La ribot notamment a déjà sorti des pancartes. Et pour cause, il faut avoir déjà manifesté pour savoir que dans toute marche il y a du mouvement.

Alors ils sont neuf, sans unité ni de genre, ni de taille. Ils sont le peuple dans sa diversité mais un peuple en colère. À la façon du morphing Joanne Leighton fige ses interprètes pour montrer un geste propre à la révolte : poing levé, sitting, cri, coup..

Elle n’hésite pas à se servir de l’art du mime pour montrer un acte de violence policière ou pour rejouer des photos iconiques comme ce baiser lesbien dans une manifestation homophobe.

La danse dans son stop and go donne l’illusion de venir singer l’application boomerang qui donnait à voir sur Instagram une image en boucle. Cela vient évoquer la puissance des photos.

Au fur et à mesure, le rassemblement gagnera, le vivre ensemble aussi, dans un joyeux et communicatif geste de ronde aux pieds tambourinants.

Lauren Bolze, Marion Carriau, Alexandre Da Silva, Marie Fonte, Yannick Hugron, Philippe Lebhar, Maureen Nass, Thalia Provost et Bi-Jia Yang ne se ménagent pas dans ce joli spectacle au réel effet feel good.

Le festival June events est organisé par le CDC Atelier de Paris du 19 mai au 16 juin. Informations et réservations ici. Ne ratez pas Zeppelin Bend de Katerina Andreou, un choc obsessionnel et violent qui prend de la hauteur !

 Visuel : @June Events

Agenda des vernissages de la semaine du 6 mai
Interdiction des thérapies de conversion : Hoshi et Eddy de Pretto montent au créneau
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture