Danse
« Hoje » : Tiago Guedes libère les corps de la jeunesse

« Hoje » : Tiago Guedes libère les corps de la jeunesse

06 juin 2014 | PAR Thibault Montbazet

Que faire aujourd’hui ? Avec Hoje, sa dernière création présentée au Théâtre de la Cité Internationale dans le cadre du festival Chantiers d’Europe, le chorégraphe portugais Tiago Guedes libère les corps de la jeunesse.

20131128_Hoje_184-®Joana-Patita1

Le rythme est soutenu et narratif, les corps comme effacés dans la course. Les danseurs déroulent sous nos yeux le récit de leurs désynchronisations : être soi, faire partie d’un tout, suivre le groupe, donner l’exemple, changer, choisir. Dans leurs errances, ils tournent ensemble, s’unissent et se déchirent. Leurs corps à eux sont tout en résistance et en abandon. Le chorégraphe n’oublie pas la fatigue, et laisse de temps à autres le souffle court surpasser les désirs et les passions.
Et puis il y a ces piles de matelas, ces monstres mous du déjà fait, du déjà établi. Qu’en faire ? Escalader, contourner, renverser. Mais Tiago Guedes est plein d’une belle lucidité : il sait qu’on n’échappe pas à ce qu’on a détruit et qu’à danser sur les ruines, on trébuche. Une très belle œuvre de la jeunesse, par la jeunesse, sur la jeunesse.

Samedi 7 juin, au Théâtre de la Ville, dans le cadre du même festival, Tiago Guedes présentera une autre de ces créations, Materiais Diversos, pour laquelle il a reçu le prix du Jeune Créateur au Club portugais des arts et des idées.


Materiais Diversos / Tiago Guedes par Biennaledeladanse

L’interview stroboscopique : Grand Blanc
« Monsieur Belleville » à domicile
Thibault Montbazet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture