Danse
« Dans ce monde » : Folklore & géographie de la danse par Thomas Lebrun à Chaillot

« Dans ce monde » : Folklore & géographie de la danse par Thomas Lebrun à Chaillot

24 mai 2022 | PAR Yaël Hirsch

Jusqu’au 25 mai, le danseur et chorégraphe Thomas Lebrun propose trois versions de son spectacle Dans ce monde. Nous avons fait le « petit voyage », d’un format de 30 minutes et qui met les danses du monde à la portée des enfants à partir de 2 ans. 

A small small world du geste 

Il existe  donc trois versions de ce spectacle : 30 min, 40 min ( à partir de 6 ans) et 1h (pour tous). Nous avons vu la première version, dimanche après-midi, avec plein d’enfants à partir de deux ans  dans la salle, qui applaudissaient et qui commentaient. Deux danseurs se relayaient pour une demi-douzaine d’escales où la lumière, des projections et des costumes très réussis venaient expliciter dans quel pays du monde nous nous trouvions. Commençant avec épure par un duo – presque des pas de deux- vêtus de blancs sur du Satie, le voyage commence ici et maintenant pour passer par l’Afrique, la forêt brésilienne, la Mongolie.

Une grammaire folklorique pour les connaisseurs

Les musiques sont variées, les mots souvent poétiques. Les danseurs sont superbes, aussi bien cachés sous leurs chapeaux de rizières que tournant sur eux-mêmes comme des derviche. Il y a une relais, du rythme, des solos… Et un final vraiment intéressant.  Thomas Lebrun fait acte dans cette pièce – même en 30 minutes- d’un très grand travail de recherche sans hésiter à se réapproprier certains pas, certaines, figures, certains gestes… C’est coloré, c’est vif, ça danse tout le temps et ça n’a pas besoin de sous-titres.

Et pourtant, malgré toutes ces qualités, ce spectacle est éminemment exigeant, même pour les adultes avertis. Exigeant et presque aride : c’est un peu comme si l’on lisait un Bescherelle là où l’on s’attendait à badiner… Qu’un danseur enfile une tête d’ours polaire (au plus grand bonheur des enfants!) ne suffit donc pas : Dans ce monde n’est PAS un spectacle jeune public, la musique semble même parfois un peu forte pour les oreilles les plus tendres… Faire un format court ne suffit donc pas à mettre à la portée des famille les trésors que recèle ce spectacle. Et néanmoins, des trésors, il y en a. Allez-y donc, avertis que ce n’est pas un tour du monde grand spectacle, mais  plutôt une réflexion sur le particulier et l’universel des corps quand ils font signe. 

Il y a encore un « petit voyage » le 24/05 à 10h et le « plus long voyage » le 24/05 à 14h30 et le 25/05 à 14h30 également. Informations. 

 

Dans ce monde, CONCEPTION ET CHORÉGRAPHIE Thomas Lebrun, EXTRAITS MUSICAUX Erik Satie, Lili Boniche, Boubacar Traoré, Chœur de femmes de Sofia & Zdravko Mihaylov, Lev Knipper & Viktor Goussev, Ibrahim Keivo, Nusrat Fateh Ali Khan, Mongol Band, Ensemble Sakura, Hanoi Session Singers, Alfredo Boloña, Jards Macalé, Hermanos Abalos, Banda de musica municipal de Santiago de Cuba, Philip Glass, CRÉATION LUMIÈRE Jean-Philippe Filleul, CRÉATION SON Mélodie Souquet, COSTUMES Kite Vollard, Thomas Lebrun, AVEC Maxime Aubert, Anthony Cazaux, Lucie Gemon, Léa Scher. 

PRODUCTION CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE TOURS COPRODUCTION LA RAMPE-LA PONATIÈRE, SCÈNE CONVENTIONNÉE D’ÉCHIROLLES / LES 3T-SCÈNE CONVENTIONNÉE DE CHATELLERAULT RÉSIDENCE LA PRATIQUE, ATELIER DE FABRIQUE ARTISTIQUE, VATAN – RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE SOUTIEN SPEDIDAM

visuel © Frédéric Iovino

Made à Rennes : retour gagnant
La France accueille cet été le Festival de la Photographie d’Odessa
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture