Danse
Boivin à l’apéro

Boivin à l’apéro

03 mai 2022 | PAR Nicolas Villodre

En mai, le chorégraphe Dominique Boivin fera ce qu’il lui plaît à la Maison des métallos où Stéphanie Aubin et son équipe lui ont donné carte blanche, du 2 au 24 inclus. La chose a pour titre On séniorise, autrement dit on affiche fièrement sa carte vermeil, de nos jours rebaptisée avantage sénior, titre de transport(s) en tous genres qui, dans le cas présent, devrait plutôt s’appeler carte merveille.

Scan

Chaque jour, qu’il pleuve ou vente, Dominique Boivin, s’auto-diagnostique en radiographiant ou scannant son corps, autrement dit en s’adonnant à un exercice para-yogique d’une trentaine de minutes qui, à l’instar d’un contrôle technique régulier pour véhicule, lui permet de vérifier son état physique – et sans doute aussi mental. Il proposera cette activité au public ayant fait le déplacement jusqu’à la rue Jean-Pierre Timbaud et a, pour ce faire, enregistré onze « radio-graphies » ou exercices pouvant être exécutés sur une chaise ou refaits à la maison, puisqu’ils seront disponibles en téléchargement sur le site des Métallos. Une installation à base de photos personnelles gardées dans des boîtes durant 53 ans de carrière est d’ores et déjà visible dans la salle attenante à la cour. Y sont rappelés dans un savant et plaisant désordre les épisodes de la carrière de l’artiste. Les photos étant fixées à la colle non permanente, l’accrochage peut être à tout moment modifié, retouché, enrichi par les visiteurs eux-mêmes. 

Le thème des vieux danseurs, traité au moins depuis la création de la troupe bis (ou NDT2) fondée en 1978 par le Nederlands Dans Theater de Jiri Kylián ainsi que lors de la reprise en 2009 du Kontakthof de Pina Bausch par des retraités de la danse, devenu récurrent de nos jours, est également abordé dans une vidéo de Cécile Proust, Ce que l’âge apporte à la danse, constituée d’entretiens avec Germaine Acogny, Susan Buirge, Dominique Boivin, Carolyn Carlson, Shiro Daïmon, Dominique Dupuy, Françoise Dupuy, Simone Forti, Jean Guizerix, Yvonne Rainer, Elisabeth Schwartz, La Tati, Elsa Wolliaston. autant d’interprètes et de chorégraphes n’ayant cessé d’exercer, diffusée sur plusieurs écrans, sous forme d’installation, dans le hall.

Le spectacle continue

La programme étant riche et varié, nous ne pouvons en annoncer que certains temps qui a priori s’annoncent forts. À commencer par un seul en scène en deux parties et deux soirées différentes de l’hôte de ce lieu, un auto-portrait intitulé Road movie qui eût pu aussi avoir pour titre flashback, par lequel Boivin revient sur son parcours. Le programme débute en somme par des adieux à la scène. Suivront plusieurs soirées à thèmes, avec des entretiens et des débats de sages, d’experts et de spécialistes chevronnés, dans différents domaines : le nez dans le domaine du parfum; le chef étoilé; le grand maître au jeu d’échecs, etc. Boivin a souhaité rendre hommage par la parole et par le geste au photographe de mode britannique Tim Walker et à son univers néo-surréaliste. 

Pour clore le programme et avant la « sénioritude » est prévue une soirée « Fiesta » avec, comme de bien entendu, un DJ ou plutôt une DJ, Charlotte Rousseau, « touche-à-tout », danseuse, vidéaste, performeuse. Le 24 mai, en principe, des invités exceptionnels se joindront à la prestation de Dominique Boivin, intervenant à l’intérieur même de son solo : Pascale Houbin, Dominique Rebaud, Yan Raballand, Philippe Priasso et Daniel Larrieu. Une jeune interprète, Lili, récemment rencontrée par le chorégraphe, créera une routine dans le cadre des appels à projets maison, ceux dits de la Coop ou coopérative artistique, cadre dans lequel s’inscrit cette programmation printanière.

Visuel : Dominique Boivin, Stéphanie Aubin et Bénédick Picot, photo : Nicolas Villodre.

“Années 20” d’Elisabeth Vogler : miscellanées parisiennes
Le chorégraphe Jan Fabre condamné par la justice à 18 mois de prison avec sursis
Nicolas Villodre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture