Musique

Wild General Elektriks à l’Olympia

04 mai 2010 | PAR Alienor de Foucaud

Hier soir, les General Elektriks faisaient salle comble à l’Olympia, cinq fois rappelés par un public déjanté et en transe, ils ont offert à des parisiens en délire un concert frénétique. Après une tournée aux Etats-Unis, leur retour sur la scène française n’est pas près de se faire oublier.

 

On l’appelle le sorcier du clavier, General Elektriks n’est pas un groupe, c’est un homme qui saute derrière ses claviers vintage. Des bonds et des rebonds, une danse déchaînée, « un très bon moyen de garder le tempo et de faire quelque chose qui groove » précise RV, de son vrai nom Hervé Salters, un franco-britannique, qu’on ne peut classer dans aucun tiroir musical.

Du son pop, soul, funk et hip-hop, le tout donne un effet rock et électro-rétro, bref un savant mélange dont seul ce génie du synthé connaît la recette. Cinq musiciens fougueux et effrénés, du guitariste afro au batteur punky, un bouquet musical chorégraphié dans une danse endiablée. Alternances instrumentales et vocales, le style est éclectique, RV maîtrise son art et passe au sein d’un même morceau de la pop à l’électro avec des solos folk ou jazzy.

Plus qu’un concert, c’était un véritable show, une performance musicale qui nous était livrée hier soir, mêlant à la création musicale et à la composition instrumentale un style délirant et une voix enflammée.

Désormais installé à San Francisco, RV compose seul, dans son garage, avec son clavier et son ordinateur, et nous concocte des pépites musicales, avec un son toujours plus créatif, symbole d’inventivité. A quand le prochain album ?

Pour plus d’informations sur General Elektriks : un article dans la Boite !

www.general-elektriks.com

www.myspace.com/generalelektriks

La colline : une saison 2010/2011 sous le signe de la transgression
Une saison prometteuse au théâtre de l’Odeon
Alienor de Foucaud

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *