Musique
Une playlist en ouverture générale

Une playlist en ouverture générale

01 juin 2020 | PAR Antoine Couder

Cette semaine Bumby, Sebastien Tellier, Stav,Megan Thee Stallion et Orgue Agnès.

R.I².R.E – Redoubler d’Intelligence, Retour à l’Espace — Bumby

Des complications dans les étoiles, le vaisseau psychédélique de l’ancêtre Timothy Leary dont les expériences hors limite ont mené à l’interdiction à la vente du LSD est juste au-dessus de nous, rouge et teinté de house-music, acrobatique et enjouée. La bonne nouvelle de la semaine.

 

Stuck in a summer love — Sébastien Tellier

Retour similaire pour notre ex super french star disparue depuis des lustres et finalement enterrée sous la verve surréaliste d’un Philippe Katherine. It’s been a long time, il faut reprendre la leçon à zéro, revenir au B.a ba du Tellier. Du coup pas grand-chose de neuf sinon pour notre cerveau reptilien qui se souvient du bon temps de « Look ».

 

Envie — Stav

Se remettre, s’en remettre c’est en option, avec la bille de clown de Stav et de ses sbires dans une ambiance de boite de province et un style qui souffle le chaud et le froid. Le costard à lui seul vaut le déplacement et la danse sans complexe exhale des airs de Bashung en goguette. Surprenant.

 

Savage remix (feat. Beyoncé) — Megan Thee Stallion

On sort la grosse artillerie avec Beyoncé en featuring. Megan Pete semble avoir dévoré tout cru les bonnes prod de Solange ici, en intro d’un flow somme tout classique qui tire du côté d’une comédie musicale new-look. Soit une première minute qui suffit à ouvrir les portes de la playlist.

 

Le désert est une nonne — Orgue Agnes

On est content de finir avec cette beauté foutraque et dérangée, incantatoire et subtilement rythmée, trempée à l’huile de coude électronique et aux sonorités analogiques que ne renieraient ni un Kevin Coyne ni le Dr John des expérimentations vaudoues. Soit une musique de village qui fait un bruit d’enfer jusqu’aux lisières de la ville.

visuel : couverture Domesticated, Sébastien Tellier

Christo, l’artiste qui emballait les plus beaux monuments historiques, est mort
Aller au théâtre de son salon, semaine du 1er Juin, notre sélection
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », sélectionnée pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique, entendue au sens de l’écoute et de l’inspiration qu’elle procure. Il prépare actuellement une biographie de Jacques Higelin (Castor Astral, 2020)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *