Musique
The XX, Coexist, ça plane sévère

The XX, Coexist, ça plane sévère

05 septembre 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

A 24 heures de leur concert parisien au Cirque d’Hiver, il était temps de jeter une oreille et même deux sur l’album Coexist, une petite ballade rock tendre, planante avec quelques beats electro pour ne pas oublier de danser un peu. C’est fort sympathique.

Après le Sziget, la route du rock et une série de concerts à travers l’Europe, avec la sortie de leur nouvel album, Coexist (Young Turks, XL Recordings), le groupe de rock minimaliste londonien qui nous avait surpris avec son disque éponyme en 2009 passe donc par Paris pour y faire entendre les onze titres de cet opus tout neuf. Le son vient puiser dans les Pixies, les Cures, Dead Can Dance et quelques tubes nineties comme ceux d’Everything but the girl. ( Pour ceux qui n’étaient pas nés, everything but the girl, c’est ça)

Angels met les guitares en suspension, prenant au vol la voix nette et tranquille de la chanteuse Romy Madley Croft en passe de devenir une icône gay. Elle est rejointe à la voix, et à la basse par Oliver Sim, mais ce sont les synthétiseurs  et les boites à rythmes de Jamie Smith qui donnent au son du trio une saveur particulière et rapidement entêtante. Ce sont les morecaux qui le mettent en avant qui se détachent de l’album, on pense particulièrement au trés bon Réunion, qui passe du rock au club à 1’55 dans une surprise totale et fort agréable.

On reproche en revanche une note générale un peu molle qui fait que Coexist ne s’écoute pas du début à la fin comme on se plongerait dans une histoire. Il faut au contraire piocher les magnifiques Angels,Sunset, Réunion ou Swept Away.

 

Mostra de Venise ep. 7 : Spring Breakers d’Harmony Korine
Kioskorama, écolo, gratuit et dernier festival de musique en plein air de la saison ?
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “The XX, Coexist, ça plane sévère”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *