Musique
Says’z tout en passion dans « Rouge », son nouvel EP (Interview)

Says’z tout en passion dans « Rouge », son nouvel EP (Interview)

22 juillet 2022 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Jeune artiste d’origine comorienne de 26 ans, Says’z sait varier les styles et nous faire voyager. Véritable funambule de la musique, il a déjà été repéré par des grands noms comme Gims, Black M, Soprano ou encore Alonzo. Après ses précédents EP « Hollisays’z », « Bleu » et « Jaune », Says’z nous présente à présent son nouvel EP de 13 titres intitulé « Rouge » et dans lequel il a invité des artistes comme Dadju, Driks, Maud Elka ou encore A6DII. Il en parle dans cette interview. 

Toute la culture : Votre EP s’intitule Rouge. On a presque envie de dire que tout est dans le titre. Que représente cette couleur pour vous ? 

Says’Z : Pour moi, la couleur rouge, c’est la passion, l’amour. L’EP tourne beaucoup autour de ces deux axes-là. C’est la couleur primaire qui vient clôturer la trilogie des trois EP que je proposais à mon public pour me présenter avant l’album. 

Justement, ça ressemble plus à un album plutôt qu’à un EP… 

Oui. C’est officiellement un EP et avec tout ce qui s’est passé, le Covid etc… ça m’a donné plus de temps pour faire plus de chansons. Je ne pouvais pas proposer que cinq ou six chansons à mon public. Mais pour moi, il ne s’agit pas de mon premier album. 

Quels sont les thèmes que vous vouliez aborder dans Rouge

J’ai voulu traiter des thèmes assez légers, généraux. Je ne voulais pas aborder des thèmes introspectifs. Je voulais parler de mon domaine de prédilection qui est la femme, des relations hommes/femmes qui ne cessent d’évoluer et de prendre des formes différentes avec le temps. 

Vous vous êtes offert quelques collaborations notamment avec Driks sur « Bibi », Dadju sur « C’est faux », Maud Elka sur « Fais comme si », Alonzo sur « Dedans » et A6DII sur « Bugatti ». Comment les avez-vous invités à vous accompagner dans l’EP ? 

Ça s’est fait naturellement. J’ai trouvé que certains de mes morceaux méritaient d’avoir des invités. Je me suis moi-même demandé qui mieux que tel artiste pour partager un son avec moi. Avec mon équipe, on est très contents de ce que ces artistes ont apporté dans l’EP. C’était vraiment un honneur pour moi d’avoir des grands noms comme Alonzo, Dadju, A6DII, Maud Elka qui est une artiste que je valide totalement ! 

Qu’en a pensé le public de cet EP ? 

Le public attendait avec impatience la collaboration avec Dadju parce que ça faisait un an qu’on en parlait et un an qu’on ne l’avait pas faite. Je pense qu’ils se sont tous jetés sur ce titre. J’ai eu aussi beaucoup de retours sur le titre avec Maud Elka. Mais sinon dans l’ensemble, les gens étaient plutôt contents de retrouver des sons qu’ils aiment bien entendre de moi. Je ne me suis pas trop éloigné de mon identité musicale et c’est ce que les gens ont apprécié. 

Avez-vous déjà avancé sur votre premier album ? 

En réalité, je bosse sur l’album depuis 2018 parce que j’ai mis des morceaux de côté pour cet album. En tout cas, il est dans les tuyaux. 

Photos : © Viana Silva © Omaxymum Agency.

L’agenda du week-end des 23 et 24 juillet
Le Soldat et la Ballerine, et si ça finissait bien ?
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture