Musique

Rencontre avec Push Up!

17 mai 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Samedi 16 mai, nous avons eu la chance de croiser le groupe Push Up pour une brève interview suivi du concert le plus festif du festival Jazz sous les Pommiers.

Vous êtes un collectif d’artistes, comment est né « Push Up ! » ?
– Ji Drù : Push Up est né de nos diverses rencontres, dans la vie ou sur des scènes, sur des projets de musique differents. J’ai rencontré Sandra ( Nkake) il y a quelques années dans un projet de jazz, j’ai rencontré Jean-Fi ( Jean-Fi Dary) il y a longtemps, Karl ( Karl the Voice) chantait avec Sandra et j’ai croisé Allonymous au China. Chacun pourrait raconter ses liens à l’infini.

Vous présentez ici un spectacle  » The grand day of Quincy Brown » , Il y a un cd en préparation ?
Jean-Fi Dary : Il est fini, il sort le 7 juin.  C’est le premier disque ensemble sous le nom « Push Up », en revanche nous avons tous déjà travaillé ensemble à plusieurs reprises.

Le concert est un hommage à Quincy Brown ?
Ji Drù -Ce n’est pas un hommage car Quincy Brown est bien vivant, c’est une dédicace à la black music.  Il y a un mélange musical très ouvert dans le groupe. Du rock, de la soul, un petit peu de hip hop, du jazz et du reggae.

Pourriez vous définir la black music ?
Jean-Fi Dary : C’est tout ce qui fait danser !
Ji Drù : C’est juste une manière de présenter le groupe. On ne revendique pas la black music, mais plutôt la vie de Quincy Brown.
Jean-Fi Dary : Quincy Brown , dans sa vie, est un père de famille qui a deux enfants à éduquer, il ne dit pas « je veux qu’ils deviennent ça », c’est à lui d’en faire des gens bien. « Black music » c’était un terme générique qui vise à faire bouger les gens.

Alors, il faut s’attendre à une fête ce soir !
C’est le but, on espère !

La Boite à Sorties est un magazine culturel parisien, où aimez vous composer et aller en Ile de France ?
Jean-Fi Dary : Composer…n’importe où, dans la rue, chez soi…quand l’inspiration vient ! Pour les endroits, il y a quelques années on allait dans un lieu défini. Cela n’est plus le cas, aujourd’hui on suit les gens qu’on aime bien. Il faudra être à la Maroquinerie le 15 juin pour le lancement de notre disque, The grand day of Quincy Brown !
Ji Drù : Nous avons eu la chance de composer et enregistrer, nous travaillons à la Blanchisserie à Ivry, qui est un collectif d’artistes, dans lequel Nicolas Bouchillou, l’ingénieur du son qui nous accompagne sur scène a son studio . Nous avons commencé à travailler en home studio, chez Jean Phi et chez moi, en petit groupe, en plus grand groupe… puis on a finalisé à la Blanchisserie . Pour l’enregistrement c’était facile et trés agréble.

Karl The Voice: Encore une connexion commune et familiale, nous avons  un projet avec un musicien qui s’appelle jeff Sharel avec qui nous sommes  en train de réaliser un projet ouvert musicalement. On joue le 25 mai à la machine du Moulin Rouge, avec kova Réa et Paul Randolph. C’est un nouveau lieu où écouter de la musique.

Les dates à venir ?
Nous serons à Moscou le 29 mai, à  Bobigny le 4 juin dans le cadre des Nuits Zebrées, à Canal 93 qui est un très beau lieu, puis à Paris,  à la Maroquinerie, le 15 juin pour le lancement du Cd.
Sandra Nkake : J’ajoute que Canal 93, est un lieu ou on a fait une résidence pour préparer le spectacle, offrant des possibilités aux artistes confirmés et plus jeunes pour répéter et enregistrer, et c’est joignable en métro !
Allonymous joue le 19 juin joue avec THE AFROROCKERZ s a CECB TERRITORE DE LA MUSIQUE VIVANT au Bourget.

Push Up ! – Sandra Nkaké: Voix, Allonymous: Voix, Karl The Voice: Voix, Ji Drù: Flûtes /Voix, Jean-Fi Dary: Claviers /Voix, Matthieu Ouaki: Guitare, Toskano Jeanniard: Basse, Nicolas Rajao: Batterie. Sortie de l’album « The grand day of quincy Brown » le 7 juin 2010. Concert de lancement le 15 juin à la Maroquinerie, 23 RUE BOYER 7520 PARIS (01 40 33 35 05): 15 EUROS, billeterie dans les lieux habituels.

Jean-Luc Godard sèche le festival
Lancement du livre d’Elise Costa, Comment je n’ai pas rencontré Britney Spears, jeudi 20 mai à l’UFO
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Rencontre avec Push Up!”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *