Pop / Rock
Garorock, jour 1 : une ouverture explosive !

Garorock, jour 1 : une ouverture explosive !

01 juillet 2022 | PAR Capucine De Montaudry

Pendant quatre jours, c’est Garorock ! Pour cette 25e édition, 200 000 festivaliers sont attendus à Marmande. Première journée : de la pluie, de la boue… Ce qui n’a rien ôté au la folie des concerts ! Entre Poupie, Deluxe ou encore PNL, l’ouverture était absolument explosive ! 

Poupie : une nouvelle Angèle monte sur scène 

Poupie, c’est une jeune artiste de 23 ans. Son album mêle pop, hip hop et reggae. À Garorock elle nous a attendris par sa grande sensibilité. Ses textes parfois intimes alternent avec des morceaux dansants qui ont mis le feu à la foule ! Que ce soit dans le style, la musique ou la voix, on reconnaît en elle une nouvelle Angèle, mais surtout des débuts plus que prometteurs. 

Deluxe : un show phénoménal 

Les cinq membres du groupe ont littéralement mis le feu à la scène. À une heure de leur concert, eux-mêmes ont déclaré « nous sommes avant tout un groupe de live… Ce soir on fait un méchant spectacle ! » Et quel spectacle. Tous habillés en rouge, selon une nouvelle scénographie, ils nous ont joué de nombreux morceaux de leur nouvel album, En confinement, mais aussi d’immenses classiques comme « Pony » et « My Game ». Le saxophoniste Pépé nous a régalé avec de nombreux solos et Liliboy, la chanteuse, était comme toujours sublime. Il s’agissait de leur troisième performance à Garorock, qui, on peut le dire, les a vus grandir. 

Rilès : la violence et les incidents au rendez-vous 

Un concert qui a totalement séduit les fans mais a dû faire face à de nombreux incidents. Problèmes d’oreillettes, léger accident sur scène… Rilès a fait appel à des danseurs pour préformer avec lui. Un spectacle davantage qu’un concert ! Lui était très dur et incarnait peu le personnage qu’il mettait en scène. Impressionnant par les moyens mobilisés, Rilès manquait cependant de sincérité. 

PNL, les princes du festival 

Pas moins d’une demi-heure d’attente pour les deux frères les plus attendus de la journée. Puis soudain tout s’éteint… La colère laisse immédiatement place à la folie. Un show extraordinaire, tant par les lumières, les deux chanteurs et leur lien avec la foule. Un immense mystère entoure le duo qui n’a jamais accepté d’interview, et ils en jouent face au public qui était suspendu à chaque parole. « La mif », nous appelaient-ils, avec une émotion touchante face à la liesse qu’ils suscitaient. « Onizuka », « À l’ammoniaque », et de nombreux autres morceaux qui mêlaient classiques et découvertes… Ils nous ont fait voyager. 

Jamie XX : la soirée finit en électro-techno

Une très belle performance pour finir la journée en dansant ! Nous retrouvons le très célèbre DJ londonien qui fait se balancer les foules (et les spectacles de danse !) avec élégance. Une musique d’ambiance électro-techno. Comme il sait si bien le faire Jamie a mis une dernière fois le feu à la foule ! 

 

 

Visuel : affiche du festival Garorock. 

L’agenda du week-end des 2 et 3 juillet
Des cours de remise à niveau en français : la maîtrise de la langue, un outil indispensable
Capucine De Montaudry

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture