Pop / Rock
[Chronique] « Rock Or Bust » d’AC/DC

[Chronique] « Rock Or Bust » d’AC/DC

30 décembre 2014 | PAR Jean-Christophe Mary

Voilà quarante ans que les Australiens dégainent leurs riffs de hard et boogie rock avec la même passion. Malgré les problèmes de santé de Malcolm Young (guitariste et fondateur du groupe) et la mise en examen de Phill Rud (batteur), Angus Young (guitare) et Brian Johnson (chant) ont su relever la tête en assurant récemment la promotion de leur tout nouveau tout chaud Rock Or Bust. Littéralement « Marche ou Crève », cet album rassemble onze titres enregistrés de manière impeccable et servis par un son très impressionnant à fort volume.

[rating=5]

Six après le détonnant Black Ice on retrouve le groupe tel qu’on l’avait laissé : les riffs, le son, l’imagerie avec Angus dans son éternel costume d’écolier, tout est là. On aurait pu craindre le pire avec le forfait de Malcom interné pour raison de santé. L’intérêt de ce 16ème album se trouve justement dans les riffs imparables qu’Angus Young, et de Stevie Young son neveu, que l’on découvre à la guitare rythmique. Ici on est en terrain connu. L’écossais Brian Johnson chante d’une voix toujours aussi puissante, très haut perchée, avec à la fois ce mélange de joie immense, de rage contenue et de théâtralité que l’on trouve sur toutes les plages.

D’entrée, sur les titres « Rock or Bust», « Hard Times » ou « Play Ball », on savoure avec bonheur ces riffs au son immédiatement identifiable qui vous rentre dans le cerveau. Et c’est bien là la marque de fabrique du gang australien, ces mélodies bien dessinées, ces guitares qui cisaillent se répondant les unes aux autres, ces refrains enflammés à reprendre en chœur. On trouve aussi des moments de pur rock’n’roll sur « Got Some Rock & Roll Thunder » ou le puissant « Rock the Blues Away ». Comment ne pas taper du pied à l’écoute de ce « Hard Times » à la rythmique lourde. Tout au long des onze titres, la basse ronde enveloppe les rythmiques hypnotiques, répétitives et échafaude un mur de son impressionnant, savamment amplifié. Du pain béni pour ceux qui aiment les déflagrations soniques et le rock metal. Reste à savoir si le groupe privé de son guitatriste Malcom et de son batteur Phil Rudd ( actuellement sous contrôle judiciaire) sera en état d’honorer ses deux satdes de France en mai prochain.

AC/DC, « Rock Or Bust », Columbia/ Sony

Titres :
1. Rock or bust
2. Play ball
3. Rock the blues away
4. Miss adventure
5. Dogs of war
7. Hard times
8. Baptism by fire
9. Rock the house
10. Sweet candy
11. Emission control

Visuel : pochette du disque

Nathalie Rheims parle du Père Lachaise
« Le Trône D’Adoulis » de Glenn Bowersock
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture