Musique
Live-Report : No Doubt en concert privé HP connected à la Mutualité de Paris (06/11/2012)

Live-Report : No Doubt en concert privé HP connected à la Mutualité de Paris (06/11/2012)

07 novembre 2012 | PAR Yaël Hirsch

Premier d’une série qui s’annonce longue et brillante de concerts organisés par HP et Universal Music Group, le concert de No Doubt, hier soir à la Mutualité était une réussite d’énergie, avec un chapeau bas pour le professionnalisme de Gwen Stefani et ses excellents musiciens, malgré un retard un peu agaçant entraînant 45 minutes d’attente dans le vide avant une heure de très bonne musique.

La salle de la Mutualité était pleine d’invités de HP hier soir (2800 invitations lancées), dont pas mal d’étrangers, venus à Paris pour acclamer le retour de No Doubt, groupe mythique des années 1990 de retour cet automne avec l’album « Push and Shove » (voir notre article). Salle chaleureuse donc, chauffée par un libre accès à un bar de softs et un DJ mainstream sympathique. Et son énergique, même si la salle de meeting politiques n’est pas tout à fait encore une salle de concerts. Pour enjoindre ses guests à faire « buzzer » l’évènement, HP proposait sur deux immenses écrans à ces derniers de gagner des cadeaux en tweetant sur la soirée selon de Hashtag #NoDoubtParisHP. Mais la vague de bonheur d’être là au chaud à attendre la jolie blonde et ses boys a été quelque peu assombrie par 45 très longues minutes d’attente sans aucun divertissement. Alors que les portes sont ouvertes à 20h30 qu’en se renseignant attentivement l’on attendait le concert pour 21h30, le groupe est entré sur scène à 22h15!

C’est sur fond d’écran en ombre chinoises funky qu’ils ont fait leur entrée, parfaitement détendus et équipés. Nombril à l’air, 6 pack et biceps toujours d’attaque, Gwen Stefani portait un demi-haut à emmanchures américaines très années 1990 sur un pantalon écossais et godillots neo-doc martens. Le tout agrémenté d’un vermillon pâteux sur les lèvres et d’une espèce de kilt-queue de paon que seule la très bien faite égérie l’Oréal pouvait se permettre. Sautillant comme un cabri, avec énergie et bienveillance, elle a chauffé sa voix sur la « vieille » chanson « Sunday Morning » avant d’enjoindre à un pogot très rock sur « Keep on dancing ».

Puis déjà en nage et rayonnante dans l’effort, la chanteuse du groupe lance avec plaisir une chanson du nouvel album, elle dit être très excitée de la jouer avant d’entamer un long couloir de tubes historiques du groupe : « Underneath it all », « It’s my life » et surtout un « Heybabe » parfaitement maîtrisé embrasent une salle prête à acclamer l’objectivement bien moins bon premier single du nouvel album, « Settle down ».

Arrive pour les vieux de la vieille, le moment de grâce où Gwen Stefani prouve qu’elle n’a pas perdu un iota de sa voix avec une reprise plus que parfaite et même épicée à (enfin!) la guitare acoustique de « Don’t Speak ». Sur le final à nouveau très rock’n roll et saturé de guitare électrique, « I am just a girl » le public sautille comme un seul homme. « I am just a girl in Paris  » varie la jolie blonde très pro qui parle avec un grand sourire, mais finalement très peu à la salle.  Premier salut, et puis retour généreux où Gwen Stefani offre en direct un T-Shirt dédicacé et un hug )à l’une des invitées. Et, contre toutes attentes, No Doubt offre à son public plusieurs bis reçus avec gratitude, dont l’excellent titre du nouvel album « Looking hot ».

Enthousiasmés par le professionnalisme et l’énergie de No Doubt, nous leur souhaitons encore une longue carrière et nous réjouissons du succès de ce premier concert HPconnect qui annonce une longue série de très beaux évènements musicaux.

Marie-Agnès Gillot et Cunningham à Garnier : de l’audace et des contrastes
L’Hypothèse du Mokélé-Mbembé, cartographie des limbes
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture