Musique

Live report : 26.03, Still Corners au festival Les Femmes S’en Mêlent #15

Live report : 26.03, Still Corners au festival Les Femmes S’en Mêlent #15

28 mars 2012 | PAR Etienne Perin

Le 26 mars, nous avions rendez-vous au Divan du Monde pour assister à une autre belle soirée du festival Les Femmes s’en mêlent. Après Thus:Owls, et avant Beth Jeans Houghton & the Hooves of Destiny, j’allais enfin assister à une performance de Still Corners, manquée par deux fois, à la Route du Rock cet été et à Montréal à l’automne. Retour sur leur performance attendue.

 

Thus:Owls, c’est le projet commun de musiciens de Patrick Watson & Loney Dear. Ils proposent une pop orchestrée avec classe et interprétée par la suédoise Erika Alexandersson. Après qu’ils ont quitté la scène,  Tessa Murray, Greg Hughes et les autres musiciens de Still Corners entrent à leur tour pour nous offrir leur pop aérienne et poétique dans la lignée de Broadcast et de Mazzy Star.

Devant des projections en noir et blanc, à l’abri de ses cheveux (sa coupe ne laissant à nos yeux qu’un demi-visage accessible), Tessa Murray a un charme indéniable qui nous rappelle les égéries des années 60. Sans doute les traits appuyés par son maquillage et ses yeux de biche à la BB aident-ils à la comparaison. Et peut-être lui a-t-on vanté souvent ses charmes… Femme-enfant, elle minaude sans doute ; heureusement l’accompagnement hors-pair des musiciens se mariant à sa voix réellement envoûtante lui permettent de charmer sans effort l’auditoire. Parfois même, les envolées de guitare très shoegaze prennent le dessus sur sa voix éthérée. Alors ces contrastes entre la rudesse rock de l’accompagnement et la douceur de sa voix sont bienvenus et nous laissent imaginer que quelque chose reste à sourdre de leur univers.

Un set sans surprise, et c’est peut-être ce que l’on reprochera au final à Still Corners : de bien faire, et malgré quelques titres accrocheurs (Cuckoo, Endless Summer) de ne pas se permettre de dépasser les attentes et leurs inspirations.

Crédit du visuel à la une : Les Femmes S’en Mêlent

Concert: Lux et Tenebrae par Les voix animées Jeudi 29 Mars à Paris
Sandro innove avec sa nouvelle collection… ou pas
Etienne Perin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *