Electro
Donamaria : « Beaucoup de gens se sentent compris à travers ma musique » (Interview)

Donamaria : « Beaucoup de gens se sentent compris à travers ma musique » (Interview)

12 février 2021 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Jeune auteure, compositrice et interprète indépendante très prometteuse, Donamaria trouve son équilibre musical dans un univers mélancolique à la fois solaire et lunaire, mélangeant l’électronique à l’organique. Avec son écriture sensible et sa voix brute, la chanteuse vise à reconnecter l’humain à ce qu’il est viscéralement. 

La jeune artiste a sorti fin 2020 son premier EP intitulé « Amnesya » dans lequel elle traite de l’état de dépression et de colère profonde, du lâcher prise, de l’importance d’un équilibre de vie sain et de l’apaisement… Elle se livre dans cette interview pour Toute la culture.  

Propos recueillis par Kevin Sonsa-Kini. 

Toute la culture : Votre EP s’intitule « Amnesya ». Que signifie ce terme ? 

Donamaria : Pour moi, « Amnesya », c’est l’oubli que l’on peut avoir sur les choses difficiles de sa vie. J’ai voulu donner ce titre-là pour souligner le fait que l’on est dans un état d’amnésie. Il faut comprendre qui on est pour avancer, comprendre qui on est et se sentir bien en étant apaisé. 

Quels sont les thèmes que vous vouliez mettre en avant dans l’EP ? 

Dans cet EP, je parle de dépression, de colère, de violence, du fait d’être son bourreau et d’avoir des pensées extrêmement négatives en soi-même. En même temps, je parle aussi d’apaisement et d’acceptation de soi. La mauvaise partie que l’on a en nous, il ne faut pas la cacher. Il faut l’embrasser, la prendre par la main et avancer avec elle pas contre elle. 

Ces chansons sont-elles issues d’une histoire vécue ou vous vous êtes crée un personnage ? 

Non, c’est du vécu, mais c’est surtout du vécu commun à tout être humain. On a tous notre lot de souffrances, de déceptions, de malheurs… En général, on avance continuellement et on met tout dans des tiroirs. On a besoin de faire ce travail d’introspection pour comprendre pourquoi on agit comme ça, pourquoi on ressent ça, pourquoi on est en colère… 

Pour la chanson « Ennemi Féroce », vous vous êtes inspirée d’un texte de Beaudelaire « L’héautontimorouménos » qui signifie « Bourreau de soi-même ». Qu’évoque ce texte pour vous ? 

Pour moi, c’était logique de prendre le texte de Beaudelaire parce qu’il évoque le fait de s’autoflageller psychologiquement. Ce qu’a écrit Beaudelaire est vachement dur parce qu’il visualise vraiment son sang comme un poison. Ça en dit long sur le jugement qu’il met lui-même sur ses actions. J’avais vraiment envie de mettre en avant ce texte-là parce que c’était cohérent avec tout ce que je traitais dans « Ennemi Féroce ». 

Quels sont les critiques que vous avez reçus sur cet EP ? 

J’ai reçu beaucoup de messages personnels de gens qui sont venus me parler de leur vie en me disant : « Merci, tu fais du bien à mon âme. » C’est le plus beau retour que j’ai reçu. Ça me fait même pleurer quand on me dit ça. Beaucoup de gens se sentent compris à travers ma musique qui leur redonne de la force et du sourire. Le but de mon EP est de dire : « Tu n’es pas seul (e), on est tous comme ça. Viens, je te prends la main et ça va aller. » 

« J’avais envie de proposer un voyage introspectif aux gens pour qu’ils calment leurs peines. » (Donamaria) 

 Votre EP est-il un anti-dépresseur au fond ? 

Un peu oui. Pour moi, la remise en question, c’est l’une des meilleures qualités de l’être humain. C’est ce qui fait qu’on se stabilise, qu’on apprend de nos erreurs et qu’on essaie de devenir meilleurs. J’avais envie de proposer un voyage introspectif aux gens pour qu’ils calment leurs peines. 

Etes-vous déjà sur la piste d’un premier album ? 

Pas d’un album parce ce qu’il y a une suite à « Amnesya ». Je vais donc m’occuper de cette suite qui sera un EP. 

Photos : © Agence Rise Up. 

Donamaria, Amnesya (6 titres)=1. Amnesya (Intro), 2. Ennemi Féroce, 3. Sauvage, 4. Crataegus, 5. Au-delà, 6.Redmoon. 

Cirque à l’hôpital : le projet « Faille » et délicat de la compagnie Jérôme Thomas
Pap Ndiaye est le nouveau directeur du Palais de la Porte Dorée
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture