Musique

David Guetta – One love : l’album trop attendu

04 septembre 2009 | PAR Jonathan

2 ans, 2 mois, et 6 jours : c’est le temps que les fans de David Guetta ont du attendre entre la sortie du 3e album du plus famous des DJ français – Pop life – et One love, son dernier né.

David Guetta - One love
David Guetta – One love

Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est décevant. Pourquoi ? Simplement parce que Guetta s’était illustré, dans Pop life comme tout au long de sa carrière, en rendant commerciaux des titres électro-house sans rechercher la facilité, faisant ainsi découvrir au monde entier un autre aspect de la french touch. Alors que Sinclar se perdait dans une tambouille tribale répétitive, Solveig dans un conte d’enfant divertissant et Wolf dans une soupe de supermarché, David innovait à développer la scène électro française.
Ce coup-ci, c’est tout l’inverse: allant chercher des artistes de styles incohérents avec le sien désespérément trop à la mode comme Akon (Sexy Bitch), Estelle (One love) ou Kid Cudi (Memories), l’homme aux platines d’or délaisse Tara Mc Donald (Delirious), JD Davis (The world is mine, In love with myself) aux voix d’or et autres Fred Rister et Joackim Garraud aux beats consistants. Alors que ce style aurait pu créer un décalage ponctuel intéressant, s’il avait été imputé à quelques titres uniquement, c’est un agacement constant que le clubber ressent.

Si l’on regarde en détail, 4 titres restent cependant éclatants:
-When love takes over (et en particulier la version extended en club) que l’on entend partout depuis avril .
-Getting over en featuring avec Chris Willis, tube qui rappellera bon nombre des participations antérieurs du chanteur sur les albums de David.
-I gotta feeling en featuring avec Will.I.Am des Black Eyes Peas, dont la version présente sur One love se voit agrémentée d’un beat beaucoup plus électro, ce qui donnera sans nul doute une seconde vie à cet énorme tube dont on a pu profiter depuis la sortie de l’album THE E.N.D des BEP.
-Et enfin, l’un des tube 100 % electro de cet hiver tant attendu par les amateurs: How soon is now avec Sebastian Ingrosso, Dirty South & Julie McKnight – une dream team en quelque sorte.

Après s’être attaqué au fond, voyons la forme : sortir un album house/electro pop à la fin du moi d’aout (24/08) paraît un mauvais choix, particulièrement pour David qui s’était efforcé de sortir religieusement ses trois premiers opus pour la troisième semaine de juin afin satisfaire tous les clubbers.
Une constatation qui confirme cette impression de manque de cohésion pour un album sans âme qui n’est finalement qu’un regroupement de singles isolés.

Tracklisting
1.When Love Takes Over (feat. Kelly Rowland)
2.Gettin’ Over (feat. Chris Willis)
3.Sexy Bitch (feat. Akon)
4.Memories (feat. Kid Cudi)
5.On the Dancefloor (feat. Will.I.Am & Apl.de.ap)
6.It’s the Way You Love Me (feat. Kelly Rowland)
7.Missing You (feat. Novel)
8.Choose (feat. Ne-Yo & Kelly Rowland)
9.How Soon Is Now (with Sebastian Ingrosso, Dirty South & Julie McKnight)
10.I Gotta Feeling (FMIF Remix Edit)
11.One Love (feat. Estelle)
12.I Wanna Go Crazy (feat. Will.I.Am)
13. »Sound of Letting Go (feat. Chris Willis)
14.Toyfriend (feat. Wynter Gordon)
15.If We Ever(feat. Makeba)

David Guetta – One Love, disponible depuis le 24 août 2009 – 14,99 euros

Festival en Ile de France
Edito – semaine du 3 au 10 septembre
Jonathan

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *