Classique
Tosca au Metropolitan : ce sera finalement avec Sonya Yoncheva

Tosca au Metropolitan : ce sera finalement avec Sonya Yoncheva

19 juin 2017 | PAR Elodie Martinez

La production de Tosca prévue cette saison à partir du 31 décembre connaît décidément bien des rebonds. Après le retrait de Jonas Kaufmann dans le rôle de Cavadorossi pour raisons professionnelles et surtout personnelles (le ténor se voyant finalement mal passer les Fêtes loin de sa famille), qui avait entraîné son remplacement par Vittorio Grigolo, c’est au tour du rôle-titre d’être touché par un changement.

Kristine Opolais et Anna Netrebko devaient à l’origine se partager le rôle de Tosca, la première soprano durant les mois de décembre et janvier, la seconde durant les mois d’avril et mai. Malheureusement, Kristine Opolais vient d’annoncer qu’elle se retirait également du projet mis en scène par David McVicar. Si les causes de cette décision restent encore assez floues (des « raisons personnelles » ayant été vaguement évoquées), la conséquence, elle, ne se fait pas attendre : afin de la remplacer, le Metropolitan a fait appel à Sonya Yoncheva qui devait initialement donner sa première Tosca en mai dans le cadre de la prochaine saison du Philadelphia Orchestra. Après avoir donné un avant-goût au public en chantant « Vissi d’arte » aux dernières Victoires de la Musique Classique, elle avance ainsi de plusieurs mois sa prise de rôle très attendue, mais la soprano a par ailleurs dû se retirer d’autres projets au Wiener Staatsoper afin d’honorer celui-ci. Elle sera ainsi remplacée par Anita Hartig dans le rôle de Marguerite dans Faust les 25 et 28 janvier, ainsi que par Olga Bezsmertna dans celui de Micaëla pour les représentations de Carmen les 23, 26 et 29 janvier. Elle ne sera pas non plus la comptesse Almaviva dans Le Nozze di FigaroAilyn Pérez la remplacera pour les quatre dates pour lesquelles la soprano bulgare s’était engagée.

La date du 12 janvier restait cependant problématique pour le rôle de Tosca à New-York. Ce n’est donc ni Sonya Yoncheva, ni Anna Netrebko qui tiendront le rôle-titre ce soir-là, mais Jennifer Rowley, déjà entendue in loco dans le rôle de Roxane en 2017. Un véritable jeu de chaises musicales qui laisse par ailleurs s’interroger sur un point : le chef Andris Nelsons, qui se trouve être le mari de la soprano Kristine Opolais et qui est annoncé à la direction en décembre et janvier (à l’exception de la date du 18), maintiendra-t-il son engagement dans cette Tosca qui, bien avant ses premières répétitions, fait beaucoup parler d’elle pour ses changements de distribution.

Le Top 5 des bars à jus à Paris
Top 5 des lieux climatisés à Paris où boire un verre
Elodie Martinez
Après une Licence de Lettres Classiques et un Master en Lettres Modernes, Elodie découvre presque par hasard l'univers lyrique et a la chance d'intégrer en tant que figurante la production du Messie à l'Opéra de Lyon en décembre 2012. Elle débute également une thèse (qu'elle compte bien finir) sur Médée dans les arts en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, puis, en parallèle d'un stage dans l'édition à Paris, elle découvre l'univers de la rédaction web et intègre l'équipe de Toute la culture où elle participe principalement aux pages d'opéra, de musique classique et de théâtre. Elle a aussi chroniqué un petit nombre de livres et poursuit l'aventure une fois rentrée sur Lyon. Malheureusement, son parcours professionnel la force à se restreindre et à abandonner les pages de théâtre. Aujourd'hui, elle est chargée de projets junior pour un site concurrent axé sur l'opéra, mais elle reste attachée à Toute la culture et continue d'être en charge de l'agenda classique ainsi que de contribuer, à moindre échelle, à la rédaction des chroniques d'opéra.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *