Classique
L’agenda classique du 26 juillet 2022

L’agenda classique du 26 juillet 2022

25 juillet 2022 | PAR La Rédaction

Comme chaque semaine, la rédaction vous livre ses pépites classiques et lyriques, à réserver ! Suivez le guide.

Mercredi 27 juillet, à 19h, au festival de Verbier, la soprano Anna Caterina Antonacci interprète La Voix Humaine de Francis Poulenc, une histoire de souffrance et de chagrin dévastateur ; avec Claudio Vandelli à la baguette du Verbier Festival Chamber Orchestra. Cela sera suivi des Nomadic Dances, pensées et interprétées par le clarinettiste Martin Fröst. L’ensemble des manifestations du festival est à consulter ici.

Le 42ème Festival International de Piano de La Roque d’Anthéron continue. Mercredi 27 juillet, à 21h00, au Parc du Château de Florans, on pourra notamment y entendre Nikolaï Lugansky dans un programme Beethoven, Medtner et Rachmaninov.

Le même jour, à 16h, au parc floral de Paris, l’Orchestre de chambre de Paris interprétera Schubert et Haydn sous la direction de Victor Julien-Laferrière. Le programme du festival du Parc floral de Paris est consultable ici.

Jeudi 28 juillet, à 18h30 et 21h, à Argenton, c’est une soirée « piano intime » au festival les Intemporelles avec David Fray, Vanessa Wagner et Clara Ysé. Tout le programme du festival est à consulter ici.

Le même jour, c’est l’ouverture du festival du Périgord noir. Le programme complet est ici.

Vendredi 29 juillet, c’est aussi le début du festival Pablo Casals à Prades et du festival de Saint-Céré.

Dimanche 31 juillet, au Festival de la Roque d’Anthéron, le claveciniste Justin Taylor propose un programme Froberger – Couperin. À 21h30, le Quatuor Ebène et Nicolas Altstaedt jouent du Brahms et du Schubert à Menton. C’est aussi la clôture du Festival Messiaen qui se termine par un bal populaire ET chromatique ET contemporain. 

Au festival de Beaune, le week-end du 29 au 31 juillet sera consacré à Giulio Cesare et Solomon de Haendel ainsi qu’au gala de clôture de la 40e édition (avec Andréas Scholl, Paul- Antoine Bénos-Djian, Mari Eriksmoen, Sarah Traubel…).

Lundi 1er août, c’est l’ouverture du Nuits du Château de la Moutte avec Renaud Capuçon qui présente des talents. Lire notre interview du directeur du festival.

Visuel : affiche des Nuits du Château de la Moutte.

 

Rolling Stones : le rock est immortel !
« Rattrape-le ! » de Jake Hinkson : Amérique puritaine mais pas pure
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture