Musique

Big Boi d’Outkast sort son premier album solo

15 septembre 2010 | PAR Tristan Karache-Prudent

Quinze ans auparavant, le premier album d’Outkast dont faisait partie le chanteur Hip-hop sortait dans les bacs à base de sons jazzy et spatial.  Le groupe s’est alors vite imposé au sommet de la scène du genre aux Etats-Unis puis dans le reste du monde. Ayant pour leader André 3000 (Dré à l’époque), Big Boi est plus relayé au second plan, c’est donc une petite revanche que prend l’artiste avec la sortie de cet album, une émancipation d’Outkast qui se passe plutôt bien.

Le dernier album sorti en 2006 de la formation Outkast Idlewild fut un échec commercial cuisant du groupe et laisse la porte ouverte aux autres chacals du Hip-Hop. Il revient donc sur les devants de la scène avec un album au nom compliqué de « Sir Lucious Left Foot : The Son Of Chico Dusty ». Il en a fait du chemin, le petit gosse de Savanah en Géorgie en devenant en quelques années une icône de ce style. Avec ce premier titre signé chez le légendaire label Def Jam, Big Boi présente des chansons qui reprennent les éléments fondamentaux qui ont fait sa renommée au sein d’Outkast, des intros un peu longues au démarrage, de nombreuses collaborations et des textes courts et simplifiés.

Le titre « Shutterbugg » est disponible en intégralité sur Youtube mais on ne peut  découvrir que quelques bribes de chansons sur le Myspace de l’artiste. La critique a pour le moment salué cette nouveauté qui est présentée d’ores et déjà comme le meilleur album hip-hop de cette année. Que les fans se réjouissent puisque le 5 novembre prochain, la star viendra se produire sur la scène de l’Elysée Montmartre.

Le clip de « Shutterbugg »:

Infos pratiques

George Michael condamné à cause de sa conduite
Khaled recrée l’ambiance des Cafés d’Oran au Cirque d’hiver
Tristan Karache-Prudent

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *