Non classé

Les princesses brillent de mille feux pour Noël

24 décembre 2010 | PAR Yaël Hirsch

Pour tous les membres de la Rédac’, Noël n’est pas forcément synonyme de sapin et de crèche. Mais en revanche, deux grandes émotions caractérisent la fin de l’année : la famille réunie et le sentiment magique de retourner en enfance. C’est vers cette deuxième sensation que nous avons voulu diriger le n° spécial Noël de toutelaculture.com. Et nous avons penché du côté féminin de la force. En espérant que cette édition « princesse » puisse adresser comme une promesse de chaleur épaisse et comme une  caresse de rétro à tous nos lecteurs!

Tout le dossier « princesses », ici!.

 

Particulièrement à Noël, le froid aux joues, les vitrines scintillantes et les Champs-Elysées illuminés nous font tous retomber en enfance. Et ce moment de l’année nous fait nous sentir plus que singuliers : de sang royal, comme les héros de notre jeunesse. A travers le thème de la princesse, nous voulions revenir sur cette entorse magique au quotidien. Bien sûr, les princesses continuent à peupler les livres jeunesse et les spectacles pour enfants, pour le meilleur et pour le  rêve. Et la danse offre un champ ouvert où les genres se mélangent pour rendre hommage à la nature transcendante de la jeunesse royale. Et les princesses d’Antan n’ont pas pris une ride et continuent de souffler le chaud et le froid sur l’harmonieux monde de la mode.  Mais la princesse du 21 e siècle a  bien évolué  depuis la jeune et belle femme qui attend patiemment  son promis du haut de la tour où elle est enfermée. En bientôt 2011, être une princesse, c’est affirmer être soi-même, en toute singularité, sans complexes. Bienvenue dans l’ère post-moderne :  chacun(e) peut réinventer son sang pour le colorer de bleu et de pourpre. C’est ce que font les pin-ups burlesque, aussi bien que les stars de la musique qui s’auto-adoubent princes et princesses. Mais l’appel de la royauté pour le commun des mortels a un prix et, si leur aînées n’intéressaient plus personne quand elles se mariaient et avaient beaucoup d’enfants, à force de vouloir rester si spéciales, les princesses contemporaines ont bien du mal à devenir reines… Catherine Deneuve constitue une exception fascinante à ce jeunisme des princesses…

La rédaction de toutelaculture.com vous souhaite des fêtes royales et un début d’année  magique… Et, Promis ! on s’occupe de nos princes et héros au masculin dès le début de 2011…

Infos pratiques

Avant les douze coups de Minuit…
Des princesses historiques présentées aux enfants… et à leurs parents
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *