Mangas
Qu’attend-on de la 9e partie annoncée de Jojo’s bizarre adventure ?

Qu’attend-on de la 9e partie annoncée de Jojo’s bizarre adventure ?

28 juin 2022 | PAR Charles Sage

“Après une courte pause, nous nous retrouverons pour la partie 9, JoJo Lands”. Tels sont les mots que nous avons pu lire sur la dernière page du dernier tome de la partie 8. On entend de nombreux bruits de couloir et des théories folles sur ce sujet. Certaines personnes pensent au retour de l’un des Jojo préféré des fans: Joseph Joestar.

36 ans et 130 volumes

JoJo’s Bizarre Adventure raconte l’histoire de la descendance de la famille Joestar et de son héritage. Chaque partie a son histoire, son Joestar et ses particularités. Par exemple, la partie 7 est une grande course épique de San Diego à New York alors que la partie 4 est une histoire policière dans une ville paisible.

Écrit et dessiné par Hirohiko Araki, Jojo’s bizarre adventure a commencé en 1986 et s’est arrêté en aout 2021 à la conclusion de la partie 8: JoJoLion. La publication du manga a commencé en 1986 dans le Weekly Shonen jump puis dans le mensuel Ultra jump destiné à un public plus adulte. Le manga existe depuis 36 ans et n’a eu du succès que à partir de 2012, lors de sa version animée. Elle compte aujourd’hui plus de 130 tomes divisés en 8 parties. La version en animé comporte aujourd’hui les 5 premières parties, la partie 6 est en cours de production (pour l’instant 12 épisode) et l’on attend le spin-off du personnage Rohan Kishibe en 4 épisodes : Ainsi Parlé Rohan Kishibe.

En quoi c’est bien? En quoi c’est mal?

Ce manga a la particularité d’avoir un style de dessin sortant des codes du manga classique. Que ça soit dans l’histoire, les personnages, les combats, Jojo’s bizarre adventure sort du classique. Par exemple, on peut voir dans la partie 4 une partie de pierre-feuille-ciseaux présentée comme un combat épique. Il y a un humour et une ambiance très excentrique. Dans chaque partie, on nous présente un méchant dont on ne connait pas le pouvoir et la puissance, ce qui rend le manga beaucoup plus intriguant et c’est ce qui nous donne envie de dévorer la suite. Aussi, Jojo’s bizarre adventure propose un changement de style de dessin entre chaque partie. Ce que l’on aime dans cette œuvre, c’est la variété de style de dessin, l’originalité et les personnages très développés.
Le problème de ce manga est sa longueur et il y a certaines incohérences : par exemple, le système que les deux premiers Jojo utilisent pour se battre n’est pas le même que celui des cycles suivants. –Enfin, parfois, certains de ces combats peuvent être répétitifs.

Spin-off et collaborations

Mais le vrai point fort de Jojo’s bizarre adventure c’est le développement d’un univers excentrique et très riche de références culturelles. Les plus grandes sources d’inspiration de Hirohiko Araki sont l’art, la mode et la musique. Dans le manga on trouve des références à de nombreux groupes de musique dont Queen AC/DC. Parfois, Araki ouvre un magazine de mode et redessine ses personnages avec la même pose que les mannequins. Et plus le manga connaît le succès, plus il fait des collaborations avec des marques et des lieux : Les collab’ avec Gucci et Bulgari ont donné lieu à des collections de vêtements ou de sacs et à chacune à un chapitre et celle avec le Louvre dont il a aussi débouché sur chapitre.

Pour finir, Jojo’s bizarre adventure a multiplié les spin-offs, qui sont des séries en quelques chapitres liées à un ou plusieurs personnages après leur passage dans une partie. Parmi ces spin-offs l’on trouve : Ainsi parlé Rohan Kishibe, The genesis of universe, George Joestar 2, Dead man, Question, Over Heaven, Golden Heart Golden Ring, Le retour de Purple Haze, Joji Joestar, JoJo’s Bizarre Adventure Eyes Of Heaven (jeu vidéo). 

 

visuel (c) Delcourt

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 28 juin
Shlomi Elkabetz : « Je filme pour exister »
Charles Sage

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture