Mangas
« Fate zero » tome 6 : Le sommet des rois

« Fate zero » tome 6 : Le sommet des rois

17 septembre 2015 | PAR Sandra Bernard

La bataille sans pitié pour le Graal se poursuit dans le 6e tome de Fate Zero de  Gen Urobuchi, le studio Type-Moon et Shinjirô aux éditions Ototo. Après plusieurs tomes très tournés action, voici un volume plus calme, permettant de développer la psychologie des personnages, et plus particulièrement des servants. Comme une respiration avant de nouvelles batailles épiques.

[rating=4]

Après la terrible bataille au QG des Einzberns, Kiritsugu est parti à la poursuite des autres maîtres, laissant son épouse, Saber et Maya blessées. Pendant ce temps, Rider et son jeune maître découvrent le terrible repaire de Caster, avant de prendre une décision surprenante.

Un sixième tome surprenant à bien des égards. Rider et son maître forment un duo improbable au potentiel comique nécessaire pour apporter des respirations au récit. Les longs chapitres de discussions permettent de mieux comprendre l’histoire et les motivations de certains servants.

Pour autant, il ne faut pas croire que la tension retombe, bien au contraire. Et s’il sait être drôle, il ne faut pas sous-estimer Rider.

 Informations pratiques :

Gen Urobuchi, Type-Moon, Shinjirô, Fate/Zero Vol.6, Ototo manga, Type: Seinen, Date de sortie: 22 Janvier 2015, Nb de volume: 5 (en cours), Nb de pages: 190, Illustration: n&b + pages couleurs, Prix: 7.99 EUR

Visuels : Fate/zero © Shinjiro © Nitroplus / TYPE-MOON Edited by KADOKAWA SHOTEN First published in Japan in by KADOKAWA CORPORATION, Toky
L’agenda des vernissages de la semaine du 17 septembre 2015
Le cinéma canadien mis à l’honneur au festival de Marrakech bisous
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *