Livres
L’écrivaine britannique Ruth Rendell est morte

L’écrivaine britannique Ruth Rendell est morte

04 mai 2015 | PAR Jérôme Avenas

« Prolifique », « ultra récompensée », « docteure ès littérature policière », « l’une des auteures les plus aimées en Angleterre » : depuis l’annonce de son décès à l’âge de 85 ans, beaucoup de voix s’élèvent pour célébrer cette immense écrivaine qui a publié plus de 60 romans en 50 ans de carrière.

Née en 1930, c’est en 1964 que Ruth Rendell fait publier le premier volume de « la série des Wexford », du nom de l’inspecteur (Reginald Wexford) qui deviendra rapidement une légende dans le monde du polar. Sous le pseudonyme de Barbara Vine, elle a publié des textes d’une autre facture, dédoublement qu’elle justifiait ainsi : « Ruth et Barbara sont deux facettes de moi-même. Ruth est plus dure, plus froide, plus analytique, peut-être même plus agressive… Barbara est plus féminine. Pendant longtemps, j’ai désiré qu’à l’instar de Ruth, Barbara ait une voix. Une voix qui serait plus douce, au rythme plus lent, plus sensible peut-être, et plus intuitive. » (Source The Guardian)

Claude Chabrol a adapté au cinéma « A Judgement in stone » en 1995 sous le titre « La Cérémonie » et « The Bridesmaid » en 2004 sous le titre « La Demoiselle d’honneur ».

Val McDermid a rendu un très bel hommage à sa « collègue » : « Ses analyses perspicaces, d’elle-même et des autres étaient toujours originales, sa compagnie toujours stimulante. »

Quant à l’écrivaine Jeanette Winterson qui considérait Ruth Rendell comme sa « Good Mother » en littérature, on pouvait lire le 2 mai, sur son compte Twitter : « Love is as strong as death », « l’amour est aussi fort que la mort ».

[Expo]Les Tudors : mythes et réalités d’une dynastie royale
Agenda Classique de la semaine du 4 mai
Jérôme Avenas

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture