Livres

Le boléro dans la villa des vieux de Fatos Kongoli

Le boléro dans la villa des vieux de Fatos Kongoli

16 juin 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Le bolero dans la villa des vieux.indd

Traduit de l’albanais par Edmond Tupja

Parashqevi travaille dans un hôpital à Tirana en Albanie. Son existence morne est rompue par une proposition insolite: devenir infirmière à domicile pour un couple de vieilles personnes. Ces derniers vont fasciner l’infirmière par leurs rapports si particuliers et leur mystérieuse correspondance.

Fatos Kongoli publie ici son huitième roman après Peau de chien et La vie dans une boîte d’allumettes. Son écriture réaliste nous donne une vision des douleurs qu’a connu son pays pendant l’ère communiste  d’Enver Hoxha. L’écrivain n’a commencé à écrire qu’après la chute de ce dernier, sa plume aborde sans tabou la vie d’une albanaise de nos jours.

Nous pénétrons dans l’intériorité du personnage principal, une jeune femme qui, au premier abord, semble plutôt amorphe et mal dans sa peau, elle cache de lourds secrets que nous allons découvrir au fil de l’intrigue. Cette impure Jane Eyre nous entraîne dans une ténébreuse histoire de désirs refoulés et de rapport complexe entre beauté intérieure et aspect extérieur. Au travers de cette histoire se dessine une vision de l’Albanie contemporaine, un pays au fort taux de suicides hanté par les relents d’un passé malsain.

Editions Rivages – date de parution: 30 avril 2013 – 256 pages – 20 euros – visuels (c): Editions Rivages

Louis Vuitton, le grand prix de la publicité 2013
L’histoire des cités phéniciennes chez Perrin
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *