Fictions

« Occident » : peinture, grandeur et décadence par Simon Liberati

« Occident » : peinture, grandeur et décadence par Simon Liberati

14 janvier 2019 | PAR Yaël Hirsch

De retour chez Grasset en cette rentrée de janvier 2019, Simon Liberati livre un roman délicieusement bohème et suranné comme il en a le secret. Avec Occident, on est un peu chez Henry Miller à Paris, un peu chez Ernest Hemingway en Andalousie, sur les pas d’un peintre désinvolte et bohème d’une cinquantaine d’années. 

A l’approche de la cinquantaine, Alain a trouvé un mode de vie qui convient à ses activités de peintres : oscillant entre un Paris de fête et de drogue et une campagne productive où sa maîtresse Lukardis le rejoint à heure fixe, il voit sa vie déboussolée par la touchante Poppée. Mariée, elle tombe enceinte de lui et déclare l’enfant au nom d’un autre ce qui ne l’empêche pas de continuer sa liaison avec le père naturel de son enfant. Une troisième femme fait apparition : la fille d’un ami, fragile, enfant et à sauver…

Hippie et très peu chic, ce pavé artistique et plein d drogue et d’excès porte la marque de son auteur. C’est un monde un peu passé, un peu suranné que nous ouvre Simon Liberati avec son anti-héros qui se livre, ses muses hystériques qui se délivrent et la prise de pouls minutieuse des soubresauts pas toujours efficaces de la création. Un roman qui tient ses promesses, où l’on adore mépriser un peu le héros et où l’on aime regarder par ses yeux les jolies courbes facilement acquises de ses proies. Se perdre est plus difficile, dans le petit monde parisien et codé ds arts qui finit toujours pas l’emporter sur les envolées sauvages des plages de surfers et des déserts andalous. 

 

Simon Liberati, Occident, Grasset, 496 p., 22 euros. sortie le 2 janvier 2019. 

visuel : couverture du livre

L’hôtel 9Confidentiel, nouvelle création de Philippe Starck
« Holy Lands », bromance en Terre sacrée
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *