Fictions

« Miracles du sang » : la confirmation Lisa McInerney

« Miracles du sang » : la confirmation Lisa McInerney

10 octobre 2018 | PAR Marine Stisi

L’année dernière, les Editions Joëlle Losfeld publiaient Hérésies glorieuses, premier roman de l’irlandaise Lisa McInerney, un roman impitoyable, féroce, immorale et on ne peut plus délicieux. Fort d’un succès amplement mérité (le roman a offert à son autrice le Baileys Women’s Prize for Fiction et le prix Desmond Elliott), Lisa McInerney publie son second roman, Miracles du sang, avec autant de poigne, d’humour et de piquant.

[rating=5]

Portrait

Si Hérésies glorieuses peignait un paysage, Miracles du sang est cette fois-ci un portrait. Un portrait précis, détaillé, du personnage le plus attachant de la série, Ryan Cusack, fils d’un paumé et d’une napolitaine suicidée, gamin pas trop con et pas trop moche laissé aux mains impitoyables de la ville de Cork.

Bien loin des maisons de couleurs qui rendent la ville au sud de l’Irlande populaire, Ryan tente de survivre dans son quartier de misère. Si c’est la drogue, toujours, qui lui permet de vivre, il n’en est pas moins terriblement amoureux. Amoureux de celle qu’il avait réussi à séduire au tout début du premier roman, Karine. Mais parce que la vie ne fait jamais de cadeau, le bonheur n’est toujours qu’éphémère pour ses oiseaux de nuit. Embarqué dans un trafic plus grand que ses espérances, Ryan y laissera quelques plumes et aussi, quelques amis.

Une autrice dont on entendra parler

C’est la beauté d’internet. Repérée grâce à son blog, «Arse End of Ireland», Lisa McInerney prouve une nouvelle fois son immense talent avec ce second roman, la fluidité de sa plume, son sens du rythme et de l’intrigue. Désormais, elle est probablement à citer parmi les auteurs qui comptent et compteront dans le paysage littéraire irlandais. Elle persiste et signe avec un talent totalement évident une série qu’on voudrait ne pas voir s’arrêter de si tôt. C’est quand, la suite ?

Lisa McInerney, Miracles du Sang, Editions Joëlle Losfeld, 352 pages, 21,5€.

Date de parution : 6 septembre 2018

Visuel : ©DR

Traduction : Catherine Richard-Mas

Agenda Classique de la semaine du 8 octobre
Gagnez 4×2 places pour le spectacle « En filigrane » – Festival Notes d’Automne
Marine Stisi
30% théâtre, 30% bouquins, 30% girl power et 10% petits chatons mignons qui tombent d'une table sans jamais se faire mal. Je n'aime pas faire la cuisine, mais j'aime bien manger.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *