Fictions
« Les enfants de Cadillac » de François Noudelmann : parcours familiaux de juifs en France

« Les enfants de Cadillac » de François Noudelmann : parcours familiaux de juifs en France

29 septembre 2021 | PAR Yaël Hirsch

En lice pour le Goncourt, le roman de François Noudelmann, professeur et directeur de la Maison Française de NYU, interroge les parcours de son grand-père, Chaïm, rendu fou par une blessure au front de la Grande-Guerre et celle de son père, survivant des camps. Deux destinées de juifs venus vivre leur destin en France par la voix du petit fils… 

Destinées juives tragiques dans la France du 20 siècle

Chaïm quitte la Lituanie pour la France et se bat au front de la Première Guerre pour obtenir la nationalité française. Blessé par une arme chimique, il devient fou et est interné par sa femme, d’abord à Sainte-Anne, puis à Cadillac, en Gironde. Il y vit une vingtaine d’années, avant d’y mourir de faim au début de la Seconde Guerre mondiale, sort apparemment souvent réservé aux patients des hôpitaux psychiatriques, d’après les recherches de l’auteur. Né en France, son fils, Albert a complètement mis derrière lui sa judéité. Sauf qu’il est dénoncé par un camarade alors qu’il est fait prisonnier lors de la Seconde Guerre mondiale où il a aussi bravement combattu. Il survit aux camps et aux marches de la mort… 

La voix du petit-fils

Ces deux très sombres parcours et ces deux vies sacrifiées dans un pays où le père et le grand-père pensaient trouver un port et un ancrage sont racontées par un petit-fils qui cherche des documents et se pose la question de la manière dont on écrit l’histoire, aussi bien familiale qu’académique. L’exercice est intéressant, mais sa limite est la manière dont l’artiste en train de se voir faire se coupe et nous coupe de ses émotions. C’est voulu, c’est maîtrisé, mais on perd probablement beaucoup même si on sait quelque part ce que le petit-fils fait de ces destins brisés : il les recueille et les raconte. 

François Noudelmann, Les enfants de Cadillac, Gallimard, 224 p., 19 euros.  Sortie le 19-08-2021

visuel : couverture du livre 

A noter : François Noudelmann est en signature aux Cahiers de Colette, dans le marais le 29/09 et à la librairie Compagnie, rue des écoles, le 30/09. 

 

« Californie » d’Alessandro Cassigoli et Casey Kauffman projeté à Annecy Cinéma Italien
« Devenir mère » : Rachel Cusk raconte la mue douloureuse de la femme
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture